Un nouveau documentaire montre une facette troublante de Julian Assange

Un nouveau documentaire montre une facette troublante de Julian Assange

"Risk." Neon

Après le succès de son film "Citizenfour" sur le lanceur d'alerte Edward Snowden, la réalisatrice Laura Poitras revient avec "Risk", un portrait d'une autre figure controversée de la communauté des hackers: Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks.

En filmant pendant six ans, Poitras a eu accès à des choses dont elle n'osait même pas rêver. Le fondateur de WikiLeaks tente de conserver sa popularité naissante tout en étant accusé d'agression sexuelle et de viol. Ces accusations sont la raison pour laquelle il habite dans l'ambassade d'Equateur à Londres depuis l'été 2012, quand ce pays lui a accordé l'asile.

Une vision d'Assange sans filtre

Poitras est comme une mouche sur mur, alors qu'ont lieu sous ses yeux des moments importants pour WikiLeaks: les révélations par Chelsea Manning, l'aide donnée à Snowden pour quitter Hong Kong et, plus récemment, les emails du parti démocrate américain qui ont été dévoilés (bien qu'il soit accusé d'avoir reçu l'aide de la Russie pour ces fuites, Assange nie). 

Mais le documentaire montre aussi l'homme derrière le site. Poitras dépeint Assange comme quelqu'un rempli de contradictions, paranoïaque et très vindicatif. Poitras a l'impression, tout au long du reportage, qu'Assange ne l'aime pas, mais il continue à lui donner accès à sa vie quotidienne.

Poitras se retrouve même à ses côtés dans sa chambre d'hôtel, lorsqu'Assange se prépare pour sa course secrète vers l'ambassade d'Equateur, ce qui implique pour lui de se colorer les cheveux et d'arborer un bouc pour ne pas être reconnu alors qu'il traverse Londres à vive allure sur un scooter.

Poitras montre aussi comment sa vie à elle a été affectée par le documentaire, comme être détenue à l'aéroport. Il y existe également un enregistrement d'agents du FBI qui disent qu'elle est "anti-Amérique".

Il y a également l'implication de Poitras dans l'affaire Snowden. Lorsqu'Assange réalise que Poitras a tourné la vidéo dans laquelle Snowden explique pourquoi il a fait fuiter les documents, il s'énerve et lui demande pourquoi elle ne lui a pas apporté la vidéo (elle a été diffusée par le Guardian). 

Ce n'est pas le premier film qui est créé à propos d'Assange. Il y avait aussi eu en 2013 le film "The Fifth Estate" avec Benedict Cumberbatch. 

Mais "Risk" donne un accès quasiment sans filtre à Assange. En fin de compte, cela montre un homme complexe, et vous aurez probablement plus de questions à la sortie qu'à l'entrée de la salle de cinéma.

Version originale : Jason Guerrasio/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La CIA traque la taupe qui a fourni des fichiers top secret à Wikileaks

VIDEO: Un spécialiste du sommeil nous explique comment faire des rêves lucides

  1. lukas

    Article de merde

  2. SLV

    Ce type a un QI d'au moins 140, des traits caractéristiques d'un Asperger, et a grandi dans un environnement très particulier - sans compter qu'il s'affronte frontalement aux services secrets les plus puissants de la planète...

    C'est complètement normal qu'il paraisse 'complexe' aux moutons normo-pensants. 🙂

Laisser un commentaire