Donald Trump n'est pas un fan des voitures autonomes, selon Axios. Quatre sources ont déclaré à Axios avoir entendu Donald Trump émettre des doutes sur les véhicules autonomes lors de conversations, en évoquant apparemment des scènes dans lesquelles les véhicules devenaient hors de contrôle. "Vous savez quand il raconte une histoire et qu'il fait les mouvements de la main", a déclaré à Axios une source qui a vu Donald Trump jouer une scène de ce genre. "Il disait : 'Vous imaginez, vous êtes assis sur la banquette arrière et tout à coup, la voiture se met à zigzaguer au coin de la rue et vous ne pouvez pas l'arrêter ?"

Une autre source a décrit le président américain comme étant "sceptique aux voitures autonomes", tandis qu'Axios assure qu'il avait également qualifié cette technologie de "folle". Une troisième source a entendu Donald Trump discuter de ce sujet à son club de golf en 2017. Alors qu'un membre du club racontait qu'il était content parce qu'il avait acheté une nouvelle Tesla, Donald Trump lui aurait répondu : "Oui c'est sympa mais je ne monterai jamais dans une voiture autonome. ... Je ne fais pas confiance au fait qu'un ordinateur puisse conduire à ma place".

Donald Trump a affirmé qu'il ne montera jamais dans une de ces 'folles' voitures autonomes

Elon Musk. PewDiePie/YouTube

Le président américain aurait également déclaré à Elon Musk lors d'une réunion à la Maison Blanche avec des PDG en 2017 qu'il préférait les voitures traditionnelles à la fonction de pilote automatique de Tesla.

Récemment aperçue au festival SXSW, la secrétaire aux Transports de Donald Trump, Elaine Chao, a annoncé le lancement d'un nouveau conseil pour soutenir "la technologie des transports émergents", y compris les véhicules autonomes.

Cependant, une source a déclaré à Axios que Donald Trump pourrait décider de rendre la réglementation concernant les véhicules autonomes plus ferme, car il les qualifie déjà de "pièges mortels incontrôlables".

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tim Cook ou Tim Apple ? Donald Trump n'assume pas du tout sa bourde