Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Donald Trump a choisi ses hauts conseillers — et l'une de ces nominations a soulevé une tempête de critiques

Donald Trump a choisi ses hauts conseillers — et l'une de ces nominations a soulevé une tempête de critiques

Donald Trump, qui a été élu président des Etats-Unis le 8 novembre dernier, a annoncé ce dimanche que son directeur de campagne controversé Stephen Bannon occupera un rôle majeur dans son administration, ce qui a provoqué une tempête de critiques.

Stephen Bannon, cofondateur du site d'information ultra conservateur Breitbart qui veut incarner "la droite alternative américaine", a été nommé au poste de chef de la stratégie, a dit le président Trump lors de son allocution. Le chef du parti républicain, Reince Priebus, a été nommé secrétaire général à la Maison Blanche.

La nomination de Bannon n'a pas été une surprise — Stephen Bannon était attendu à un poste clé dans l'administration Trump — mais elle a déclenché un torrent de critiques de la part d'experts politiques sur les réseaux sociaux.

Beaucoup d'entre eux ont souligné qu'ils considéraient que la rhétorique utilisée sur le site Breitbart sous la direction de Bannon était raciste et discriminatoire. John Weaver, conseiller du gouverneur républicain de l'Ohio John Kasich, dit que cette nomination signifiait que "l'extrême-droite raciste et fasciste" était "à quelques pas du bureau ovale".

Voici un aperçu des critiques publiées sur Twitter :

"Le gros titre, c'est la nomination de Reince, mais l'info, c'est Bannon. Une personne accusée d'antisémitisme et de nationalisme blanc SI proche du Président des Etats-Unis (POTUS)."

"L'extrême-droite raciste et fasciste est représentée à quelques pas du bureau ovale. L'Amérique doit être très vigilante."

"Etant donné les circonstances, @Reince comme directeur de cabinet à la Maison Blanche est une bonne nouvelle. L'autre choix était un mec effrayant et vindicatif, partisan de l'idéologie de la suprématie raciale, homophobe, antisémite."

"Donc Preibus sera chargé des côtés vraiment difficiles du management et Bannon sera toujours dans l'Aile Ouest en train de conseiller Trump en direct. Joie."

Les critiques les plus dures sont venues d'Adam Jentleson, porte-parole du chef de la minorité au Sénat sortant Harry Reid. Vendredi dernier, Harry Reid a accusé Donald Trump d'avoir "alimenté sa campagne d'intolérance et de haine", et que l'élection de Trump "avait encouragé les pouvoirs de la haine et de l'intolérance aux Etats-Unis."

Jentleson a été tout aussi critique à l'égard de Bannon :

"Le choix du président Trump de prendre Steve Bannon au poste de chef de la stratégie signale que les partisans de l'idéologie de la suprématie blanche seront représentés au plus haut niveau au sein de la Maison Blanche de Trump", a déclaré le porte-parole. "Il est facile de comprendre pourquoi le Ku Klux Klan (KKK) voit Trump comme son champion quand Trump nomme l'un des plus fervents colporteurs des thèmes et rhétoriques de suprématie blanche comme l'un de ses plus hauts conseillers."

Il a aussi fourni des exemples des titres controversés publiés sur le site Breitbart sous la direction de Bannon : "Bill Kristol : le renégat juif" et "La contraception rend les femmes pas attirantes et folles".

Le choix de Donald Trump a également été fortement condamné par la Ligue contre la diffamation, une ONG qui lutte contre l'antisémitisme et pour les droits civiques.

"Nous, à @ADL_National, sommes opposés à la nomination de Steve Bannon à un haut poste à la Maison Blanche, car lui et son site ultra conservateur sont hostiles aux valeurs essentielles de l'Amérique."

L'annonce vient après pluseurs jours de manifestations à travers les Etats-Unis, durant lesquelles des milliers de personnes ont protesté contre le ton de la campagne de Donald Trump.

La nomination de Stephen Bannon détonne avec celle de Reince Priebus, un membre du parti généralement considéré comme un choix prudent pour l'administration de Trump.

Version originale : Mark Abadi/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :