Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Donald Trump a mis sa main dans le dos de la reine, et ça ne se fait pas du tout


Quand on est en compagnie d'un monarque anglais on peut le regarder mais on ne peut pas le toucher, et ce même si on est le dirigeant d'un grand pays. Donald Trump, le président des Etats-Unis, a semble-t-il touché légèrement la reine Elizabeth II dans le dos, ce lundi 3 juin, lors d'un banquet d'Etat alors qu'il vient d'entamer une visite de trois jours au Royaume-Uni. Son geste constitue une violation du protocole royale. Car pour toucher la reine, le protocole stipule qu'elle doit d'abord vous tendre la main. L'ancienne première dame des Etats-Unis Michelle Obama avait enfreint cette règle en 2009. Et il semble que Donald Trump ait fait de même une décennie plus tard.

En 2009, Michelle Obama était allé jusqu'à enlacer la reine. Un geste qu'elle a qualifié plus tard de "faux pas ultime".

L'ex-First Lady a décrit ce moment dans ses mémoires, publiées en 2018, et intitulées "Becoming". "Sur le moment, j'avais oublié qu'elle portait parfois une couronne de diamants et que j'avais fait le trajet jusqu'à Londres à bord d'un avion présidentiel ; nous n'étions alors que des dames fatiguées, opprimées par nos chaussures. Instinctivement, j'ai fait ce que je fais quand je me sens en phase avec une nouvelle personne, à savoir extérioriser mes sentiments. J'ai affectueusement passé ma main par-dessus son épaule", a raconté Michelle Obama.

À l'époque, la reine a semblé permettre cette rupture du protocole et lui a rendu le geste. Mais ce lundi, la reine n'a pas réagi de manière perceptible lorsque Donald Trump a semblé lui toucher le dos. Contactée par Business Insider US, la Maison Blanche n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Version originale : John Haltiwanger/Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :