Donald Trump a suggéré d'envoyer des bombes nucléaires pour arrêter les ouragans

Associated Press

Le président américain Donald Trump a suggéré de larguer des bombes nucléaires dans les ouragans pour les empêcher de causer des dommages aux Etats-Unis, a rapporté le site d'informations américain Axios ce dimanche 25 août. Selon l'article, le président a suggéré l'idée à plusieurs reprises aux hauts fonctionnaires du Département de la sécurité intérieure et à d'autres responsables de la sécurité nationale.

Une source présente lors d'un briefing sur un ouragan à la Maison Blanche, à une date inconnue, a déclaré à Axios que Donald Trump avait lancé : "Je comprends. Je comprends. Pourquoi ne pas les atomiser ? Ils commencent à se former au large des côtes de l'Afrique, et lorsqu'ils traversent l'Atlantique, on lâche une bombe dans l'œil du cyclone et ça le perturbe. Pourquoi on ne peut pas faire ça ?"

La personne qui briefait Donald Trump sur l'ouragan aurait répondu : "Monsieur, nous allons y réfléchir." Mais la source a ajouté que lorsque Donald Trump a réitéré cette suggestion, les gens dans la salle étaient choqués et se disaient : "C'est quoi ce bordel ? Qu'est-ce qu'on va faire avec ça ?"

Donald Trump a déjà été critiqué pour sa réaction face aux catastrophes naturelles

Une femme marche dans la rivière San Lorenzo Morovis avec sa famille, après que le pont a été emporté par l'ouragan Maria, à Morovis, Puerto Rico, le 27 septembre 2017. Gerald Herbert/AP

Donald Trump a fait l'objet de vives critiques concernant sa réaction face aux catastrophes naturelles, en particulier après le passage de l'ouragan Maria à Porto Rico en septembre 2017. Près de 3 000 personnes sont mortes à cause de cet ouragan. L'île entière a été déclarée "zone fédérale sinistrée" après que l'ouragan l'a touchée, et une grande partie du réseau électrique est encore en train d'être rétabli suite aux dégâts catastrophiques.

Lorsque Donald Trump a visité l'île décimée en 2017, il avait déclaré que l'ouragan n'était pas une "vraie catastrophe". Il avait également dit aux habitants : "Je déteste devoir vous dire ça Porto Rico, mais vous avez un peu perturbé notre budget, car nous avons dépensé beaucoup d'argent pour Porto Rico, et c'est très bien. Nous avons sauvé beaucoup de vies."

A lire aussi — Un climatologue américain explique pourquoi la violence de l'ouragan Harvey est un problème politique pour Donald Trump

En réaction aux critiques de sa prise en main de l'ouragan Maria, l'administration Trump aurait redoublé d'efforts pour préparer la saison des ouragans de cette année. Selon le site USA Today, l'administration a étendu ses programmes aux États, assuré des fournitures supplémentaires et effectué des exercices pour tester les délais d'intervention en cas d'urgence.

Cette préparation supplémentaire permet de se rendre compte que de nombreuses communautés qui ont été dévastées par des catastrophes naturelles dans le passé sont susceptibles d'être à nouveau touchées.

"Si un ouragan touche les États-Unis cette année, il y a de fortes chances qu'une communauté qui est déjà en phase de reconstruction soit à nouveau touchée", a déclaré Doug Fears, conseiller à la sécurité intérieure, à USA Today. "Cela signifie que c'est une communauté beaucoup plus vulnérable car tous les travaux nécessaires pour la restaurer ou même la renforcer n'ont pas encore été achevés."

Envoyer des bombes nucléaires dans des ouragans n'est pas une idée nouvelle

L'oeil du cyclone. NOAA/NASA Goddard Rapid Response Team

Un haut fonctionnaire de l'administration, qui a été informé de la suggestion de Donald Trump d'envoyer des bombes dans les ouragans, a déclaré à Axios que l'objectif du président n'était "pas mauvais". "Son objectif — empêcher qu'un ouragan catastrophique ne frappe à nouveau le continent — n'est pas mauvais."

Ce n'est pas la première fois que cette idée est suggérée — elle a été proposée pour la première fois par un scientifique à l'époque d'Eisenhower, mais les experts s'accordent généralement à dire que cela ne fonctionnera pas. Le magazine National Geographic a publié un article en 2017 expliquant qu'en plus d'être qualifié de "farfelu" par le physicien Robert Nelson, cette stratégie serait interdite par un traité nucléaire signé entre les États-Unis et l'ex-Union soviétique.

L'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique américaine a également publié une fiche d'information indiquant que l'approche "ne fonctionnera pas" et que ses retombées radioactives auraient un impact environnemental dévastateur. "Inutile de préciser que ce n'est pas une bonne idée", déclarait-elle à l'époque. 

Version originale : Sonam Sheth/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump dit que la Constitution lui permet de faire ce qu'il veut, mais c'est faux

VIDEO: L'art de couper une meule de parmesan est un secret bien gardé — on vous le dévoile