Donald Trump a utilisé l'amende de 4,34 Mds€ infligée à Google comme arme dans sa guerre commerciale avec l'UE

Donald Trump a utilisé l'amende de 4,34 Mds€ infligée à Google comme arme dans sa guerre commerciale avec l'UE

Le président américain Donald Trump. Drew Angerer/Getty Images

  • Le président américain Donald Trump a tweeté que l'amende record de 4,34 milliards d'euros infligée par l'Union européenne à Google était un signe qui montrait que le bloc avait "profité des Etats-Unis". 
  • Donald Trump a décrit Google comme "l'une de nos plus grandes entreprises". 
  • Le président a apparemment utilisé l'amende infligée par la concurrence européenne comme un nouveau missile dans sa guerre commerciale avec l'UE de plus en plus intense.
  • Donald Trump devrait rencontrer le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker la semaine prochaine pour discuter de commerce.

Le président américain Donald Trump a critiqué la décision du gendarme européen de la concurrence qui a infligé une amende de 4,34 milliards d'euros à Google mercredi, soit 5 milliards de dollars, disant que l'UE avait "profité des Etats-Unis". 

Il a écrit sur Twitter ce jeudi 19 juillet 2018: "je vous l'avais dit! L'Union européenne vient d'infliger une amende de 5 milliards de dollars à l'une de nos plus grandes entreprises, Google. Ils ont vraiment profité des Etats-Unis, mais plus pour longtemps!"

Donald Trump a apparemment utilisé l'amende infligée par la concurrence européenne comme une arme dans sa guerre commerciale incessante avec l'Union européenne. Ce mercredi, il a menacé l'UE d'"immenses représailles" si le bloc n'acceptait pas des concessions conséquentes en matière de commerce. 

Cela coïncide avec la décision de la commissaire européenne chargée de la concurrence de sanctionner Google de la plus grosse amende jamais infligée à une seule entreprise, pour abus de position dominante de son système d'exploitation mobile Android.

Margrethe Vestager a dit que Google avait utilisé son célèbre système d'exploitation mobile pour protéger sa position dominante sur le marché de la recherche générale sur l'internet. 

L'enquête qui a commencé en 2015, soit avant la prise de fonction de Donald Trump, n'est pas en lien direct avec les relations commerciales entre les Etats-Unis et l'UE. 

Mais Donald Trump a renchéri dans sa rhétorique contre l'UE, en décrivant l'UE comme un "ennemi" des Etats-Unis. Donald Trump a dégainé des droits de douane sur l'acier et l'aluminum importés de l'UE et envisage d'étendre ces mesures pour inclure les voitures importées.

Le président américain devrait avoir des discussions poussées avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à la Maison-Blanche la semaine prochaine, où il pourrait choisir d'évoquer à nouveau l'amende infligée à Google. 

Version originale: Shona Gosh/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce petit changement de technologie pourrait faciliter les rappels de produits contaminés et limiter l'impact des scandales sanitaires

VIDEO: Voici 3 astuces simples pour combattre le trac avant de parler en public selon une coach en prise de parole

  1. DanyLeRouge

    Donald Trump est ce que les États-Unis ont pu crée de pire.
    Punaise, les "ricains" n'ont vraiment pas de chance, car avoir un Président de la République aussi con, ça tien du Record.

    Passer de Barack Obama à "ça", c'est plus qu'humiliant... Mais bon, ils l'ont voulu, ils l'ont.

Laisser un commentaire