Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Donald Trump est positif au Covid-19 mais 'va bien'

Donald Trump est positif au Covid-19 mais 'va bien'
Donald Trump lors de sa campagne, en 2016. © Gage Skidmore/ Wikimedia Commons

"Nous allons entamer notre quarantaine et le processus de rétablissement immédiatement. Nous nous en sortirons ENSEMBLE!", a lâché le président américain sur Twitter vers 1 heure de matin (heure locale). A un peu plus d'un mois d'élections présidentielles qui s'annoncent mouvementées, Donald Trump et son épouse Melania ont été testés positifs au Covid-19. Les résultats ont été connu par le couple dans la nuit de jeudi 1er octobre à vendredi, alors qu'en Europe la situation épidémique continuait de se dégrader, notamment en France et en Espagne où de nouvelles restrictions sont entrées en vigueur ou imminentes.

"Le président et la Première dame vont tous les deux bien à cette heure, et ils prévoient de rester chez eux à la Maison Blanche durant leur convalescence", écrit le médecin de la présidence américaine Sean Conley dans un communiqué publié tôt vendredi matin annonçant que Donald Trump et son épouse Melania ont été testés positifs au coronavirus. Il a ajouté s'attendre "à ce que le président" en quarantaine "continue à assumer ses fonctions sans perturbations pendant sa convalescence", ainsi que le maintien "d'une surveillance étroite" médicale sur le couple présidentiel.

Auparavant, le président américain avait confirmé sur Fox News une information de presse, selon laquelle Hope Hicks, sa proche conseillère, avait été testée positive. Hope Hicks était à bord d'Air Force One avec le président pour se rendre mardi dans l'Ohio au débat face à Joe Biden, puis mardi dans le Minnesota pour un meeting de campagne. "Elle porte souvent un masque mais elle a été testée positive", a-t-il ajouté, précisant qu'il passait "beaucoup de temps avec Hope, tout comme la Première dame".

"C'est très, très difficile quand vous êtes avec des membres de l'armée, ou de la police, qu'ils viennent vers vous; ils veulent vous embrasser parce que nous avons vraiment fait du bon boulot pour eux", a-t-il affirmé. "Elle sait qu'il y a un risque, mais elle est jeune", a-t-il conclu. La gestion de l'épidémie, qui a fait à ce jour plus de 207.000 morts aux Etats-Unis, vaut à Donald Trump de très vives critiques, de la part de ses adversaires mais aussi de scientifiques et de certains élus de son propre camp.

Il est accusé d'avoir envoyé des signaux contradictoires et confus, mais aussi d'avoir manqué de compassion face aux ravages provoqués par ce virus. Sondage après sondage, une très large majorité d'Américains jugent sévèrement son action sur ce front. Peu après le tweet du président annonçant le résultat de son test, la Maison Blanche a annoncé l'annulation d'un déplacement en Floride prévu vendredi pour un meeting de campagne à l'approche de l'élection du 3 novembre. Elle a en revanche maintenu une conférence téléphonique sur le Covid-19 centrée sur "le soutien aux personnes âgées vulnérables".

Cercle rapproché

Les collaborateurs qui travaillent au sein de la "West Wing" sont testés quotidiennement, comme les journalistes qui se rendent sur place ou voyagent avec le président. Hope Hicks, qui avait rejoint très tôt l'équipe de campagne du magnat de l'immobilier en 2016, fait partie du cercle rapproché du président.

Après avoir occupé le poste prestigieux de directrice de la communication de la Maison Blanche, elle avait quitté un temps son poste pour rejoindre le groupe Fox, qui chapeaute la chaîne Fox news, avant de revenir sur Pennsylvania Avenue. Discrète dans les médias mais très influente en coulisses, cette ancienne mannequin, qui avait travaillé pour Ivanka Trump à New York, a toujours eu l'oreille du président qui n'a - fait notable - jamais émis la moindre réserve à son égard.

En Europe, Paris pourrait passer lundi en alerte maximale. La capitale française et sa proche banlieue pourraient se voir imposer de nouvelles restrictions si la progression de l'épidémie s'y confirme, a déclaré jeudi le ministre français de la Santé, Olivier Véran. Le ministre a également relevé une "dégradation" de la situation dans "cinq métropoles, Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne", où "l'évolution des derniers jours reste très préoccupante". La barre des 32 000 morts a en effet été dépassée jeudi en France. "Si les mesures (de restrictions déjà prises) ne produisent pas suffisamment d'effet, nous pourrions être conduit à les placer (ces métropoles) en zone d'alerte maximale la semaine prochaine", a prévenu le ministre.

La pandémie a fait au moins 1 018 634 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP. Plus de 34 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, tant en nombre de morts (207 743) que de cas (7 273 943). Suivent le Brésil (144 680 morts), l'Inde (98 678), le Mexique (77 646) et le Royaume-Uni (42 143).

A lire aussi — Moderna, Pfizer, Sanofi... Le point sur les vaccins contre le Covid-19 les plus prometteurs

Découvrir plus d'articles sur :