Donald Trump évoque la possibilité d'aller au-delà de deux mandats, en violation complète de la constitution américaine

Le président américain Donald Trump. Drew Angerer/Getty Images

Il semblerait que le président des Etats-Unis, Donald Trump, soit en désaccord avec le 22e amendement de la Constitution américaine. Dans une série de tweets, ce dimanche 16 juin, Donald Trump remettait en question la limitation de durée du mandat présidentiel et suggérait que ses partisans "exigeraient que je reste plus longtemps", c'est-à-dire au-delà de 2024, année à laquelle il devrait quitter son poste à la Maison-Blanche s'il remportait au préalable l'élection présidentielle de 2020.

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump évoque la possibilité d'exercer au-delà de deux mandats. Le mois dernier, le président républicain a retweeté le tweet de Jerry Falwell Jr., président de l'Université Liberty, dans lequel ce dernier estimait que "Donald Trump devrait avoir deux ans supplémentaires pour son premier mandat en réparation du temps perdu suite à une tentative de coup d'Etat corrompu". Jerry Falwell Jr. fait ici référence au temps consacré par le conseiller spécial Robert Mueller à l'enquête russe.

Par ailleurs, en avril dernier, le jour où Robert Mueller a publié les conclusions de son enquête, Donald Trump, un brin moqueur, s'est adressé à la foule lors d'un événement organisé par la Maison-Blanche au profit du Wounded Warrior Project, un organisme de bienfaisance et de services aux anciens combattants. Ce jour-là, Donald Trump a déclaré qu'il resterait dans le Bureau ovale "au moins 10 ou 14 ans".

Et environ un an plus tôt, en mars 2018, Donald Trump a félicité son homologue chinois Xi Jinping pour avoir aboli la limitation de la durée du mandat présidentiel alors qu'il prononçait un discours pour les donateurs républicains lors d'un événement privé à Mar-a-Lago, en Floride (Etats-Unis), selon les enregistrements obtenus par CNN.

"Désormais, il est président à vie. Président à vie. Non, il est génial", a déclaré Donald Trump lors de cette collecte de fonds. "Regardez, il a été capable de faire ça. Je pense que c'est génial. Il faudra peut-être qu'on essaye un jour." 



Dans ses tweets publiés ce dimanche matin, Donald Trump a également critiqué le "New York Times, un journal en faillite" et le "Washington Post, (à la solde) d'Amazon", en raison de leur récentes couvertures et publications concernant la Maison-Blanche.

Donald Trump qui affiche son mépris pour la limitation des mandats — même sous forme de plaisanterie — décrit dans ses tweets un scénario qui entrerait en violation avec le 22e amendement de la Constitution des Etats-Unis. Celle-ci limite la durée de la fonction présidentielle à deux mandats. Cette proposition aurait également des répercussions sur la démocratie en général. L'ancien président américain Barack Obama avait déclaré devant les membres de l'Union africaine en 2015 : "Je dois également dire que les progrès démocratiques de l'Afrique sont également menacés lorsque les dirigeants refusent de se retirer lorsque leur mandat prend fin."

Franklin D. Roosevelt a été le seul président qui a servi durant plus de deux mandats. Il est décédé peu après avoir remporté une quatrième élection, un résultat sans précédent à la Maison-Blanche. En 1951, le 22e amendement a été officiellement ratifié pour limiter la durée du mandat des présidents américains.

Version originale : Nicole Einbinder/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 9 raisons pour lesquelles Donald Trump pourrait ne pas être réélu en 2020

VIDEO: LeBron James explique comment être un bon leader