Donald Trump en interview avec Axios. Axios on HBO

  • Le président américain Donald Trump a déclaré que son administration "examinait" des procédures antitrust contre les géants de la technologie Google, Amazon et Facebook.
  • Dans une interview accordée au site d'information Axios diffusée dimanche soir sur la chaîne HBO, Donald Trump a déclaré que l'amende de 4,3 milliards d'euros imposée à Google par l'Union européenne l'avait amené à envisager une nouvelle réglementation.
  • Donald Trump a déjà qualifié les trois sociétés de "très antitrust", mais n'a pas évoqué l'idée de les scinder.

Le président américain Donald Trump a déclaré que son administration "examinait" les procédures antitrust contre les géants de la technologie Amazon, Facebook et Google.

Dans une interview accordée à Jonathan Swan et Jim VandeHei d'Axios lors de la première émission du site d'actualités diffusée sur HBO dimanche soir, Donald Trump a déclaré que l'amende de 4,3 milliards d'euros imposée à Google par l'Union européenne l'avait amené à envisager une nouvelle réglementation.

"Regardez l'Union européenne, ils ont imposé une amende, je crois que c'était à Google, qui s'élève à des milliards de dollars, et franchement, je n'aime pas qu'ils fassent ça car c'est une société américaine", a déclaré le président américain. "Je ne trouve pas que ce soit bien qu'ils fassent ça. Mais si quelqu'un devait le faire, ça devrait être nous."

Jonathan Swan a demandé à Donald Trump s'il comptait demander au ministère américain de la Justice de considérer la société comme ayant un monopole, et Trump a répondu que c'était "certainement quelque chose que nous examinons".

Lorsqu'on lui a demandé s'il scinderait les entreprises, Donald Trump a déclaré que les administrations précédentes en avaient discuté, mais que ça ne s'était jamais concrétisé.

"Mais vous en êtes désormais responsable," a rétorqué Jonathan Swan.

"Oui j'en suis complètement responsable, et nous sommes en train d'examiner la situation", a déclaré Trump avant de préciser qu'il parlait de procédures antitrust pour les trois sociétés.

La responsabilité de ces procédures incomberait à la Federal Trade Commission ou à la Division antitrust du ministère de la Justice.

"Ça ne veut pas dire que nous sommes en train de le faire, mais il est certain que nous y réfléchissons", a déclaré Trump. "Je pense que la plupart des gens l'ont deviné."

Ces commentaires sont les derniers en date des objectifs publics de Trump à l'égard des trois géants de la technologie, qui, comme il l'a dit précédemment, pourraient être "très antitrust".

Même s'il a qualifié les sociétés de "truquées" et qu'il a conseillé à Google spécifiquement de "faire plus attention", Trump n'est jamais allé jusqu'à parler d'une possible dissolution des sociétés.

Version originale: Ellen Cranley/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google fait appel de l'amende de 4,3 Mds€ infligée par Bruxelles pour Android

VIDEO: Le directeur des opérations de l'hôtel Hilton de Paris explique à quoi pourrait ressembler l'hôtellerie de luxe du futur