Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Trump annonce que son administration 'regarde si' Amazon, Facebook et Google violent les lois antitrust

Trump annonce que son administration 'regarde si' Amazon, Facebook et Google violent les lois antitrust
© Axios on HBO
  • Le président américain Donald Trump a déclaré que son administration "examinait" des procédures antitrust contre les géants de la technologie Google, Amazon et Facebook.
  • Dans une interview accordée au site d'information Axios diffusée dimanche soir sur la chaîne HBO, Donald Trump a déclaré que l'amende de 4,3 milliards d'euros imposée à Google par l'Union européenne l'avait amené à envisager une nouvelle réglementation.
  • Donald Trump a déjà qualifié les trois sociétés de "très antitrust", mais n'a pas évoqué l'idée de les scinder.

Le président américain Donald Trump a déclaré que son administration "examinait" les procédures antitrust contre les géants de la technologie Amazon, Facebook et Google.

Dans une interview accordée à Jonathan Swan et Jim VandeHei d'Axios lors de la première émission du site d'actualités diffusée sur HBO dimanche soir, Donald Trump a déclaré que l'amende de 4,3 milliards d'euros imposée à Google par l'Union européenne l'avait amené à envisager une nouvelle réglementation.

"Regardez l'Union européenne, ils ont imposé une amende, je crois que c'était à Google, qui s'élève à des milliards de dollars, et franchement, je n'aime pas qu'ils fassent ça car c'est une société américaine", a déclaré le président américain. "Je ne trouve pas que ce soit bien qu'ils fassent ça. Mais si quelqu'un devait le faire, ça devrait être nous."

Jonathan Swan a demandé à Donald Trump s'il comptait demander au ministère américain de la Justice de considérer la société comme ayant un monopole, et Trump a répondu que c'était "certainement quelque chose que nous examinons".

Lorsqu'on lui a demandé s'il scinderait les entreprises, Donald Trump a déclaré que les administrations précédentes en avaient discuté, mais que ça ne s'était jamais concrétisé.

"Mais vous en êtes désormais responsable," a rétorqué Jonathan Swan.

"Oui j'en suis complètement responsable, et nous sommes en train d'examiner la situation", a déclaré Trump avant de préciser qu'il parlait de procédures antitrust pour les trois sociétés.

La responsabilité de ces procédures incomberait à la Federal Trade Commission ou à la Division antitrust du ministère de la Justice.

"Ça ne veut pas dire que nous sommes en train de le faire, mais il est certain que nous y réfléchissons", a déclaré Trump. "Je pense que la plupart des gens l'ont deviné."

Ces commentaires sont les derniers en date des objectifs publics de Trump à l'égard des trois géants de la technologie, qui, comme il l'a dit précédemment, pourraient être "très antitrust".

Même s'il a qualifié les sociétés de "truquées" et qu'il a conseillé à Google spécifiquement de "faire plus attention", Trump n'est jamais allé jusqu'à parler d'une possible dissolution des sociétés.

Version originale: Ellen Cranley/Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :