Donald Trump imprime les tweets à son sujet qu'il apprécie, les signe et les envoie à leurs auteurs

Donald Trump dans le Bureau ovale, le 26 juillet 2019.REUTERS/Leah Millis

Le président américain Donald Trump est connu pour avoir des assistants qui impriment des tweets à son sujet qu'il apprécie, les signe et les envoie parc courrier à l'auteur, a rapporté un proche allié. Matt Gaetz, représentant de la Floride, a raconté à Politico qu'après que Donald Trump a aimé l'un de ses tweets, un exemplaire imprimé avec sa signature est arrivé à son bureau du Congrès à Washington. Matt Gaetz a encadré le tweet imprimé, qui est maintenant accrochée au mur. Au sujet de cette surprise, le représentant a dit : "C'est le fameux coffret-cadeau Trump qui vous attend dans votre suite ou qui vous est envoyé."

Selon l'article de Politico, qui s'est procuré des informations sur le quotidien de Donald Trump auprès de plus de 10 fonctionnaires actuels et anciens, le président fait la même chose avec les journaux et les magazines chaque semaine. Une source a affirmé à Politico que lorsque Donald Trump lit un article positif sur ses alliés et décide de le partager avec eux, il ne le partage pas par internet. Il utilise plutôt un marqueur noir pour le signer et y écrire des notes, avant de demander à un employé de l'envoyer par la poste.

A lire aussi — La Maison Blanche a affiché des tweets de Donald Trump sur des pancartes pour son sommet sur les réseaux sociaux

Par exemple, il a envoyé à Scott Pruitt, l'ancien administrateur de l'Agence de protection de l'environnement, une copie d'un article à son sujet paru dans l'édition de décembre 2017 du Weekend Standard. Une photo de la coupure obtenue par Politico montre la signature de Donald Trump, avec le commentaire : "Scott. Super histoire. Vous comprenez !"

"Il n'est pas un fan du New York Times ou du Washington Post, mais il les lit tous les jours", a déclaré à Politico une autre source proche de la Maison Blanche. "Et s'il ne les lit pas un jour, il les mettra dans une boîte et les lira quelques jours plus tard."

Un autre ancien haut fonctionnaire de l'administration a rapporté à Politico : "Il pouvait littéralement s'asseoir dans Air Force One pendant 12 heures et parcourir des piles de journaux". "C'était incroyable à quel point il avait un comportement religieux avec ses journaux."

Version originale : Bill Bostock/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump dit que la Constitution lui permet de faire ce qu'il veut, mais c'est faux

VIDEO: Cette machine est conçue pour remplacer les traverses des voies de chemin de fer — voici comment elle fonctionne