Publicité

Donald Trump, invisible et plus impopulaire que jamais, entame sa dernière journée complète de mandat

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Donald Trump, invisible et plus impopulaire que jamais, entame sa dernière journée complète de mandat
Donald Trump a déclaré qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Joe Biden. © SAUL LOEB/AFP via Getty Images
Publicité

Le président Donald Trump entame sa dernière journée complète de mandat en se cachant du public et avec les taux de popularité les plus bas jamais enregistrés. L'investiture du président élu Joe Biden doit avoir lieu mercredi lors d'une cérémonie à laquelle Donald Trump a déclaré qu'il n'assisterait pas, ce qui fait de lui le premier président depuis 1869 à renier cette tradition. Le président sortant a également largement disparu de la vie publique dans les derniers jours de sa présidence.

Depuis que certains de ses partisans ont organisé une émeute meurtrière au Capitole américain le 6 janvier, le président n'a pas fait une seule apparition publique. Ses assistants l'ont décrit comme en colère et isolé à la Maison Blanche, CNN ayant rapporté à la fin de la semaine dernière que ses assistants avaient décidé de limiter ses apparitions devant les médias au cas où il s'écarterait des commentaires prévus sur l'émeute.

Les législateurs se mettent à l'abri alors que les partisans de Trump perturbent la session conjointe du Congrès le 6 janvier. Tom Williams/CQ-Roll Call, Inc via Getty Images

À lire aussi — Donald Trump quitterait Washington avant l'investiture de Joe Biden pour ne pas lui demander d'emprunter Air Force One

L'attaque et la réponse de Trump l'ont isolé de nombreux membres du Parti républicain et de son propre cabinet. Un certain nombre de hauts fonctionnaires ont démissionné à la suite de l'émeute, le laissant largement seul à la Maison Blanche. Fait historique, la Chambre l'a mis en accusation pour la deuxième fois en raison du rôle qu'il a joué lors des émeutes du Capitole la semaine dernière. Le voilà maintenant confronté à un procès de mise en accusation au Sénat. Le sénateur du parti républicain du Dakota du Nord, Kevin Cramer, a confirmé à Insider la semaine dernière que Mitch McConnell, le leader de la majorité au Sénat, avait déclaré aux sénateurs républicains qu'ils pouvaient voter comme ils le souhaitaient lors du procès de destitution.

Trump quittera également ses fonctions avec une profonde impopularité. Un sondage Gallup publié lundi a révélé que 34% des Américains approuvent le travail de Donald Trump en tant que président - sa plus mauvaise performance dans un sondage Gallup pendant toute sa présidence. Gallup a ajouté que la note moyenne d'approbation de M. Trump pendant toute sa présidence a été de 41%, soit quatre points de moins que pour tout autre président interrogé par Gallup.

Un sondage du Pew Research Center a également révélé la semaine dernière que sa cote de popularité était de 29% alors qu'il entamait sa dernière semaine de présidence — un score historiquement faible. Trump a fait quelques déclarations depuis l'attentat, mais il est resté silencieux, ce qui est inhabituel chez lui. Bien que ses comptes aient été retirés des sites de médias sociaux comme Facebook et Twitter, M. Trump ne s'est toujours pas tourné vers d'autres plateformes, comme celle de la salle de briefing de la Maison Blanche.

À lire aussi — Snapchat bannit à son tour définitivement Donald Trump de sa plateforme

Comme l'a noté The Hill, le vice-président Mike Pence a pris la place de Donald Trump dans de nombreuses tâches cérémonielles que les présidents accomplissent généralement avant de quitter leur fonction, comme assister à un briefing d'inauguration. Et l'emploi du temps officiel de M. Trump pour sa dernière journée complète en fonction reflète la même vague entrée en matière que celle qu'il a mise en place ces dernières semaines : "Le président Trump travaillera de tôt le matin jusqu'à tard le soir. Il fera de nombreux appels et aura de nombreuses réunions".

Comme Tom Porter de Insider l'a déjà signalé, M. Trump a bien quelques projets pour les dernières heures de sa présidence, mais ils semblent surtout axés sur l'affaiblissement de l'inauguration de Joe Biden plutôt que sur la diffusion de son propre message ou sur le contrôle de son héritage.

Trump devrait accorder une centaine de grâces lors de son dernier jour et quitter Washington DC pour la station balnéaire de Mar-a-Lago en Floride avant même que l'inauguration de Joe Biden ne commence. Selon CNN, l'objectif de Trump est d'éviter de quitter la Maison Blanche en tant qu'ex-président, et une source a laissé entendre qu'il ne voulait pas demander à Biden d'emprunter Air Force One.

Cependant, ses projets pour le jour de l'investiture ne sont rien en comparaison de ce que l'on attendait autrefois du président : il avait à un moment donné envisagé un rassemblement avec ses partisans où il annoncerait une candidature pour 2024. Les conseillers de Trump ont déclaré à The Hill que Trump prévoit de passer l'avenir immédiat avec ses proches collaborateurs en Floride où il réfléchira à ses futurs projets.

Version originale : Sinéad Baker/Business Insider US

À lire aussi — Un associé de l'avocat de Donald Trump aurait confié qu'une grâce présidentielle coûterait 2M$

Découvrir plus d'articles sur :