Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Donald Trump n'aurait payé que 750 $ d'impôts fédéraux en 2016 et 2017

Donald Trump n'aurait payé que 750 $ d'impôts fédéraux en 2016 et 2017
Le président américain Donald Trump. © MANDEL NGAN/AFP via Getty Images

Le président américain Donald Trump aurait évité de payer l'impôt fédéral sur le revenu pendant 10 des 15 dernières années, et n'aurait payé que 750 dollars (645 euros) en 2016 et 2017, selon une enquête du New York Times. Il aurait pu ne pas payer les impôts sur le revenu "en grande partie parce qu'il a déclaré avoir perdu beaucoup plus d'argent qu'il n'en a gagné", explique le journal.

Le New York Times a obtenu de Donald Trump, et des centaines d'entreprises qui composent son empire commercial, diverses données sur les déclarations d'impôts après que le président a refusé de les révéler publiquement, déclenchant une bataille juridique encore en cours sur ces documents. Les déclarations d'impôts obtenues par le New York Times couvrent plus de deux décennies et comprennent "des informations détaillées sur les deux premières années de son mandat", selon la publication.

Alan Garten, un avocat de la Trump Organization, a nié le rapport du Times, déclarant que "la plupart des faits, sinon tous, semblent être inexacts".

Le rapport attribue l'évasion fiscale de longue date de M. Trump à des facteurs tels que le fait de compter sur un remboursement d'impôt massif de 72,9 millions de dollars (62,7 millions d'euros) et de mélanger ses dépenses pour les entreprises familiales et ses dépenses personnelles.

Le remboursement d'impôt fait l'objet d'un audit de l'Internal Revenue Service (NDLR : agence fédérale américaine qui collecte les impôts), note le New York Times, et au moins 100 millions de dollars (86 millions d'euros) sont en jeu dans cette bataille d'audit.

La publication détaille également les énormes pertes des entités commerciales de Donald Trump, dont 315,6 millions de dollars (271,4 millions d'euros) de pertes déclarées sur ses terrains de golf et 55,5 millions de dollars (47,7 millions d'euros) perdus dans son hôtel de Washington DC depuis son ouverture en 2016.

Le New York Times a identifié la marque personnelle de Donald Trump comme l'une des sources de revenus, qui, selon les calculs de l'agence, lui a rapporté 427,4 millions de dollars (367,5 millions d'euros) entre 2004, date de lancement de "The Apprentice" sur NBC, et 2018.

Le New York Times a promis que "d'autres articles seront publiés dans les semaines à venir".

Version originale : Ellen Cranley/Business Insider

À lire aussi — Selon Bill Gates, l'interdiction de voyager imposée par Donald Trump aux États-Unis a accéléré la propagation du Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :