Donald Trump n'avait pas encore atterri à Londres qu'il insultait le maire Sadiq Khan sur Twitter

Le président américain Donald Trump et la première dame Melania Trump arrivent à bord d'un avion Air Force One pour leur visite officielle en Grande-Bretagne, à l'aéroport de Stansted près de Londres, le 3 juin 2019. REUTERS/Hannah McKay

Donald Trump s'est une nouvelle fois affranchi des codes diplomatiques. Ce lundi 3 juin, le président américain entame une visite officielle de trois jours au Royaume-Uni avec au programme : déjeuner et banquet avec la Reine, réunion avec Theresa May et cérémonies de commémoration du Débarquement allié en Normandie. Mais, comme à son habitude, c'est par un tweet lapidaire que le locataire de la Maison Blanche s'est fait remarqué. 

Dans un message, posté sur le réseau social, juste avant que son avion Air Force One ne se pose à l'aéroport de Stansted (Grande-Bretagne), le président des Etats-Unis s'en est pris au maire de Londres, Sadiq Khan. "Sadiq Khan qui fait un boulot exécrable en tant que maire de Londres a fait des commentaires 'méchants' concernant le président américain", a ainsi écrit Donald Trump, parlant de lui à la troisième personne. Et d'ajouter : "Ce loser total ferait mieux de se concentrer sur la lutte contre la criminalité à Londres". 

Dans un deuxième tweet, le président républicain n'a pas hésité à comparer Sadiq Khan à un autre homme politique qu'il considère comme "idiot" et "incompétent", le maire démocrate de New York, Bill de Blasio.

"Les insultes puériles ne devraient pas être du niveau du président des Etats-Unis", a riposté un porte-parole de Sadiq Khan. Cette énième attaque de Donald Trump intervient au lendemain d'une interview de l'édile travailliste, publiée dans The Observer, dans laquelle Sadiq Khan compare certains propos du président américain à ceux utilisés par des "fascistes du XXe siècle".

Les passes d'armes entre Donald Trump et Sadiq Khan ne sont pas nouvelles. Le dirigeant américain estime notamment que le maire de Londres effectue "un travail désastreux sur le terrorisme". De son côté, Sadiq Khan condamne régulièrement les déclarations et le comportement du locataire de la Maison Blanche. Sur Sky News, le maire de Londres a affirmé ce dimanche que le Royaume-Uni avait tort de "dérouler le tapis rouge" à Donald Trump et qualifié certaines politiques du président des Etats-Unis d'"odieuses" et "offensantes". 

Tout comme Jeremy Corbyn, chef de l'opposition travailliste, Sadiq Khan a prévenu qu'il ne participerait pas au banquet donné lundi soir, à Buckingham Palace, par la reine Elizabeth II en l'honneur du président américain. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Une neuroscientifique explique pourquoi certaines personnes qui réussissent souffrent du 'syndrome de l'imposteur'