Donald Trump. REUTERS/Jonathan

Donald Trump a franchi un pas de plus dans la création d'une force spéciale de l'espace pour protéger les Etats-Unis des menaces qui émaneraient de la Chine et de la Russie, rapporte Sciences et Avenir.

Dans un message adressé au ministère américain de la Défense et publié par la Maison-Blanche, le président américain a ordonné, mardi 18 décembre 2018, la création d'un commandement militaire de l'espace et a demandé au Pentagone de recommander la nomination d'un officier de haut rang, qui devra superviser toutes les activités militaires spatiales du pays.

Son vice-président a précisé les fonctions de ce nouveau commandement, qui deviendrait le 11e commandement militaire du Pentagone et qui devrait s'appeler "Spacecom" :

"Il développera une doctrine spatiale, des tactiques, des techniques et des procédures qui permettront à nos combattants de défendre notre nation dans ce nouveau domaine."

Donald Trump souhaite assurer l'hégémonie des Etats-Unis dans le domaine spatial, que ce soit en matière d'exploration avec des projets sur Mars et la Lune et en termes de puissance militaire spatiale. Car en face, la Chine et la Russie chercheraient "à positionner de nouvelles armes dans l'espace", comme l'a formulé le vice-président américain Mike Pence, ajoutant :

"La vérité, c'est que depuis des années, des pays étrangers développent des armes électroniques pour brouiller et désactiver des satellites. La Chine a testé des missiles destinés à détruire des satellites."

La création de cette fameuse force spatiale doit se faire dans ce contexte de possibles confrontations dans l'espace. 

D'ailleurs, SpaceX doit prochainement lancer un satellite militaire espion comportant un système GPS, qui serait "trois fois plus précis et ses capacités anti-brouillage seront jusqu'à huit fois supérieures, selon l'entreprise spatiale d'Elon Musk.

La création de la force de l'espace voulue par Donald Trump a toutefois reçu de nombreuses réserves voire critiques, à commencer par celles du ministre de la Défense Jim Mattis, qui a estimé que la formation d'une sixième branche militaire au sein de l'armée américaine coûterait trop cher et serait inutile. 

Pour que cette force de l'espace devienne réalité, son financement doit être approuvé par le Congrès, même si le vice-président américain Mike Pence estime que cela ne devrait pas poser pas de problème : 

"Dans les jours qui viennent, le président Trump signera aussi une nouvelle directive de politique spatiale qui détaillera nos plans et notre calendrier pour créer la nouvelle sixième branche des Forces armées. Nous travaillons actuellement avec les dirigeants des deux partis au Congrès pour mettre sur pied la nouvelle Force de l'espace des États-Unis avant la fin 2020."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 11 photos prises par le télescope Hubble de la NASA qui montrent des formes ressemblant à des animaux

VIDEO: Ce vélo connecté futuriste par abonnement débarque en France