Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Donald Trump prend de l'hydroxychloroquine alors que les autorités sanitaires américaines le déconseille fortement

Donald Trump prend de l'hydroxychloroquine alors que les autorités sanitaires américaines le déconseille fortement
Donald Trump s'exprime après avoir quitté Air Force One à l'aéroport international de Lehigh Valley, à Allentown, Pennsylvanie, le jeudi 14 mai 2020. © AP Photo/Evan Vucci

Le président américain Donald Trump a déclaré lundi qu'il prenait de l'hydroxychloroquine "tous les jours" depuis une semaine et demie. En avril, la Food and Drug Administration américaine (FDA), l'agence sanitaire américaine, a pourtant publié une mise en garde claire contre l'utilisation de la chloroquine ou du médicament dérivé hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, déclarant qu'il présentait un risque de problèmes cardiaques.

Lors d'une conférence de presse, Donald Trump a déclaré qu'il avait consulté le médecin de la Maison Blanche qui lui a ensuite administré le médicament. Il a poursuivi en disant qu'il avait entendu de "très bonnes choses" sur le médicament et que tous les tests Covid-19 qu'il a effectués se sont révélés négatifs. Donald Trump a déjà vanté les mérites de l'hydroxychloroquine comme traitement potentiel contre le nouveau coronavirus. Ce médicament est souvent utilisé pour la prévention et le traitement de certains types de malaria, ainsi que de l'arthrite rhumatoïde, du lupus et de quelques autres maladies.

Bien que des essais à grande échelle soient en cours, il n'existe pas encore de preuves cliniques de l'efficacité du médicament contre le Covid-19. Il n'existe pas encore de traitements ou de vaccins approuvés pour cette maladie. La FDA a toutefois mis en garde contre les risques liés à l'utilisation du médicament.

"La FDA a connaissance de rapports faisant état de graves problèmes de rythme cardiaque chez les patients atteints de Covid-19 traités avec de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine", indique l'institution, qui mentionne qu'elle peut avoir une mauvaise interaction avec d'autres médicaments, y compris l'azithromycine, un antibiotique courant.

La FDA a mis en garde contre les risques liés à l'utilisation du médicament

"Nous sommes également conscients de l'utilisation accrue de ces médicaments par le biais de prescriptions ambulatoires. C'est pourquoi nous souhaitons rappeler aux professionnels de la santé et aux patients les risques connus associés à l'hydroxychloroquine et à la chloroquine. Nous continuerons à étudier les risques associés à l'utilisation de ce médicament pour le Covid-19, et nous communiquerons publiquement lorsque nous aurons plus d'informations", déclare l'institution.

Sur l'efficacité du médicament pour traiter le Covid-19, la FDA a déclaré : "L'hydroxychloroquine et la chloroquine ne se sont pas révélées sûres et efficaces pour traiter ou prévenir Covid-19". Selon la FDA, le médicament peut provoquer "des rythmes cardiaques anormaux" ainsi qu'"un rythme cardiaque dangereusement rapide, appelé tachycardie ventriculaire".

Ces risques peuvent augmenter lorsqu'il est associé à d'autres médicaments, y compris l'azithromycine, qui, selon l'institution, "est utilisée chez certains patients Covid-19, sans l'approbation de la FDA". Les patients souffrant d'autres problèmes de santé, comme les maladies cardiaques et rénales, "sont susceptibles d'être exposés à un risque accru de ces problèmes cardiaques lorsqu'ils reçoivent ces médicaments".

La FDA rappelle toutefois que les patients qui prennent les médicaments pour traiter la malaria ou des maladies auto-immunes "devraient continuer à prendre leurs médicaments comme prescrit", malgré les risques associés.

"Sachez qu'il n'existe pas de traitement éprouvé pour le Covid-19, et pas de vaccin", souligne la FDA. "N'achetez pas ces médicaments dans des pharmacies en ligne sans une ordonnance d'un professionnel de la santé".

Version originale : Rosie Perper/ Business Insider

A lire aussi — Elon Musk tweete "Take the red pill", un signe qu'il pourrait avoir changé de bord politique

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :