Le président américain Donald Trump à Davos, 26 janvier 2018. Denis Balibouse/Reuters

  • Après son discours au Forum économique mondial à Davos, en Suisse, le président Donald Trump a répondu à quelques questions.
  • Dans l'une de ses réponses, Trump a attaqué l'une de ses cibles les plus fréquentes — les médias — en disant qu'il n'avait jamais réalisé "à quel point les médias peuvent être faux" ("fake" en V.O).
  • Une grande partie du public l'a hué après cette remarque. 

Une attaque impromptue du président américain Donald Trump visant les médias, vendredi, a suscité des huées et des grognements lors d'une session de questions et réponses au Forum économique mondial (WEF) à Davos.

Après un discours sur l'agenda économique américain, Trump s'est brièvement entretenu avec le fondateur du WEF, Klaus Schwab. Dans l'une de ses réponses, Trump a embrayé sur l'un de ses sujets favoris: la critique des médias.

"En tant qu'homme d'affaires, j'ai toujours été très bien traité par la presse, vous savez, les chiffres parlent et les choses se passent, mais j'ai toujours eu une très bonne presse", a déclaré Trump. "Et ce n'est que lorsque je suis devenu un politicien que j'ai réalisé à quel point les médias pouvaient être méchants, injustes, vicieux, et faux."

Une partie du public a hué ses remarques. Selon les personnes rassemblées dans la pièce, les railleries visaient apparemment Trump.

"Des journalistes étrangers assis à côté de moi ont hué l'attaque de Trump sur la presse", a tweeté Ishaan Tharoor, un correspondant du Washington Post.

"BOUH pour Trump à Davos quand il a déclaré sur scène que les médias d'information sont faux", a tweeté Jennifer Jacobs, correspondante à la Maison- Blanche pour Bloomberg.

Regardez les commentaires de Trump ici.

Des journalistes dans la salle ont aussi indiqué que le public n'a pas apprécié non plus les références à la réforme fiscale du Parti républicain récemment adopté.

"Sifflements dans le public à la mention de son paquet fiscal", a tweeté Katie Martin du Financial Times, qui a ajouté que la remarque sur les fake news a suscité "des huées et des applaudissements (ironiques?)".

Le discours de Trump est pour sa part resté fidèle à ses thèmes de prédilection: le commerce doit être équitable, a-t-il dit, vantant sa réforme de la fiscalité, les hausse des marchés financiers pendant sa présidence et ses efforts pour démanteler de nombreuses régulations visant les entreprises.

Version originale: Bob Bryan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump à Davos: Je suis le 'cheerleader' de l'Amérique

VIDEO: Voici comment Terry Crews fait pour rester positif tous les jours