REUTERS/Ruthy Munoz

  • Donald Trump envisagerait d'envoyer des militaires américains dans l'espace via un tout nouveau service appelé "Space Force". 
  • Combattre dans l'espace pourrait être dévastateur pour ceux qui sont sur Terre. 
  • La plupart des batailles impliquerait des missiles qui cibleraient des satellites mais aussi probablement des satellites et des lasers qui se viseraient entre eux. 
  • Mais la plupart de ces batailles ferait partie des choses que l'armée militaire fait déjà. Ainsi, beaucoup estiment que l'idée est stupide. 

Le président américain Donald Trump a ordonné au Pentagone la création d'une nouvelle branche de l'armée américaine — ce qui serait une première depuis sept décennies — pour que les Etats-Unis "dominent l'espace". Même si les experts ont très vite critiqué l'idée en disant qu'elle était prématurée, il n'y aucun doute au fait que l'espace est un domaine où l'on peut faire la guerre. 

La Russie et la Chine possèdent tous les deux des missiles testés qui pourrait mettre à genoux les Etats-Unis en détruisant ses satellites. 

Les satellites font fonctionner le système GPS, responsable de la majorité des navigations civiles et des équipements militaires américains. Les satellites permettent aussi de marquer l'heure des transactions à la bourse américaine. Les Etats-Unis, sans ses atouts spatiaux, pourraient souffrir d'un effondrement sociétal aux mains de ses rivaux avant même qu'une seule bataille terrestre n'ait lieu.

Pour cette raison, des experts ont estimé que l'espace est de toute évidence devenu un un terrain qui peut faire l'objet d'une guerre.

Comment une guerre spatiale se passerait 

US Navy

"S'il y avait une guerre entre les Etats-Unis et Chine, par exemple, chacun essayerait probablement d'ôter à l'autre les commandes de l'espace", a dit à Business Insider US le stratège Peter W. Singer, qui travaille dans le think tank New America et également auteur de l'ouvrage "Ghost Fleet: A Novel of the Next World War".

Mais au lieu d'avoir des vaisseaux spatiaux combattant entre eux et des duels en gravité zéro comme dans "Star Wars", Singer a dit que la plupart des combats dans l'espace auraient en fait lieu sur Terre, même si des lasers seraient impliqués. 

Les Etats-Unis enverraient des missiles pour détruire les satellites de ses ennemis, ceux responsables de la navigation et du commerce, probablement depuis des lanceurs au sol traditionnels ou depuis des bateaux en mer. Les Etats-Unis ont des projets pour rationaliser le lancement des satellites, et espèrent que toutes les attaques de l'espace peuvent être contrecarrées à l'aide de lancements rapides et peu coûteux de constellations de petits satellites. 

Singer a souligné que les Etats-Unis ont observé les "satellites kamikaze ou destructeurs" de la Russie en train de manoeuvrer dans l'espace de manières, qui pourraient suggérer qu'ils pourraient viser ou bloquer des satellites américaines. 

"Ils pourraient également utiliser de l'énergie dirigée d'une certaine sorte pour aveugler ou endommager le satellite. Cette énergie dirigée pourrait être un laser, basé au sol ou dans l'espace", a dit Singer. 

Le vrai combat se passe toujours sur Terre

United State Cyber Command
U.S. Air Force/Technical Sgt. Cecilio Ricardo

Mais la plus grande partie de la bataille ne serait pas aussi tape-à-l'oeil que des lasers en train de détruire des satellites dans l'espace. En réalité, elle aurait probablement lieu "à la croisée des chemins entre la guerre spatiale et la guerre informatique", a dit Singer. 

Les Etats-Unis et ses rivaux en informatique essayeraient alors de s'en prendre "aux lignes de communication entre l'espace et la Terre au sol. Ils pourraient essayer d'embrouiller ou de prendre le contrôler des satellites", a-t-il dit. 

Mais il y a là un problème. 

Beaucoup au Congrès se sont exprimés au sujet du projet de la Space Force et ont dit que l'idée était prématurée. L'armée américaine déteste cette idée. Singer a dit qu'il s'agissait d'une idée "absurde" et que c'était "une blague". L'astronaute retraité de la NASA Mark Kelly a également dit que l'idée était stupide

En fait, toutes les choses que cette Space Force ferait font déjà partie des missions de l'Air Force et de la Navy. Créer un nouveau service, coûteux, pourrait sembler insensé. 

"Oui, l'espace fait partie intégrante de la sécurité nationale", a dit Singer, "mais il est difficile de voir cela autrement que comme un gâchis d'énergie, de temps et d'argent."

Version originale: Alex Lockie/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La ministre française de la Défense dit que la France doit se préparer à des confrontations dans le domaine spatial alors que Trump a ordonné la création d'une force spéciale de l'espace pour son pays

VIDEO: Les trottinettes en libre-service arrivent cet été à Paris — voici comment ça marche