Le Dow Jones a passé pour la première fois les 26.000 points à l'ouverture de Wall Street ce mardi 16 janvier, en hausse au sortir d'un week-end de trois jours. 

La Bourse de New York a notamment été soutenue par les résultats bien accueillis de Citigroup.

C'est l'augmentation la plus rapide qu'a connue le Dow Jones dans toute son histoire, avec un gain de 1000 points en seulement 12 jours.

Le Dow, qui avait dépassé 25.000 points le 4 janvier, vient de s'apprécier de 1000 points le plus rapidement de son histoire, illustrant ainsi la bonne santé des marchés actions américains, qui se confirme en ce début d'année. Plus des trois quarts des entreprises ayant déjà publié leurs résultats en ce début de saison de publications trimestrielles ont fait état de bénéfices meilleurs que prévu, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

L'indice Dow Jones gagne 215,8 points, soit 0,84%, à 26.018,99 points quelques minutes après l'ouverture.

Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,57% à 2.802,03 points et le Nasdaq Composite prend 0,73% à 7.314,05 points.

Citigroup a annoncé mardi avant l'ouverture une perte nette trimestrielle de 18,3 milliards de dollars (15 milliards d'euros) en raison d'une charge fiscale exceptionnelle, mais la banque a également fait état d'un bénéfice ajusté en hausse de 4%, le crédit à la consommation ayant compensé la baisse des revenus de trading dans l'obligataire et les changes. L'action prend 1,54% dans les premiers échanges.

A la baisse, General Electric recule de 2,4% après avoir annoncé qu'il inscrirait une charge de 6,2 milliards de dollars (5,1 milliards d'euros) dans ses comptes du quatrième trimestre 2017 en lien avec le portefeuille d'assurance, en voie de liquidation, de sa filiale GE Capital.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le Dow Jones dépasse les 25.000 points pour la première fois de son histoire

Wilhelm Scream, le cri qui apparait dans plus de 100 films d'action