Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Écoutez les sons enregistrés sur Mars par le rover Perseverance de la Nasa

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Écoutez les sons enregistrés sur Mars par le rover Perseverance de la Nasa
Une photo du rover Perseverance de la Nasa prise par sa caméra de navigation embarquée, le 7 mars 2021. © NASA/JPL-Caltech

Le rover Perseverance de la Nasa a débuté ses pérégrinations sur Mars — tout en enregistrant les sons de sa découverte de la planète rouge. L'agence spatiale américaine a publié, mercredi 17 mars, un clip audio de 16 minutes dans lequel on peut entendre les roues du rover crisser sur la surface martienne. Ces sons ne sont pas très plaisants. On peut entendre d'étranges bruits de grattage sur l'enregistrement alors que le rover se secoue, s'agite et roule dans le cratère Jezero.

Selon Vandi Verma, ingénieure principale de la Nasa et conducteur du rover, certains de ces bruits peuvent être attribués aux roues métalliques de Perseverance. "Lorsque vous conduisez avec ces roues sur des rochers, c'est en réalité très bruyant", a-t-elle déclaré dans un communiqué de presse. Les scientifiques de la Nasa pensent que ces bruits de grattage pourraient provenir soit d'interférences électromagnétiques provenant de l'un des autres instruments du rover, soit simplement du bruit de la route lorsque les roues et la suspension du rover font leur travail.

À lire aussi — Le mystère de la disparition de l'eau sur Mars enfin résolu ?

"Si j'entendais ces bruits en conduisant ma voiture, je me garerais et j'appellerais une dépanneuse", a affirmé Dave Gruel, ingénieur principal de la Nasa pour les systèmes de caméra et de microphone de Perseverance, dans le communiqué. "Mais si vous prenez une minute pour considérer ce que vous entendez et où cela a été enregistré, c'est tout à fait logique".

Voici un clip audio de 90 secondes des moments forts d'un trajet de 27 mètres effectué par Perseverance le 7 mars.

À lire aussi — La sonde chinoise Tianwen-1 envoie ses premières images haute définition de Mars

Quelques jours après son atterrissage, le 18 février, le rover avait enregistré les sons d'une brise martienne. Il s'agit du premier enregistrement audio que les scientifiques ont recueilli à la surface de la planète.

Les ingénieurs ont équipé Perseverance de deux microphones. Le microphone de la caméra d'entrée, de descente et d'atterrissage (Entry Descent Landing) est celui qui a enregistré les sons de conduite du rover. Ce micro était principalement destiné à enregistrer les sons de l'atterrissage, mais il n'y est pas parvenu. Le deuxième microphone est fixé à l'instrument SuperCam du rover et a été conçu pour recueillir les sons des lasers de Perseverance qui zèbrent les roches martiennes.

La semaine dernière, le micro de SuperCam a enregistré l'audio de 30 impacts de laser. Les bruits staccato sur l'enregistrement ci-dessous sont issus du laser vaporisant les roches.

En envoyant le rover sur la surface martienne de cette manière, les scientifiques peuvent en apprendre davantage sur la dureté des roches martiennes et leur composition.

Selon Dave Gruel, les deux microphones continueront à recueillir des données audio pendant le reste de la mission du rover. Le robot est prêt à passer les deux prochaines années à explorer le cratère Jezero à la recherche de signes de vie extraterrestre ancienne et à collecter des échantillons de roche.

À lire aussi — La Nasa dévoile un panorama exceptionnel à 360 °de Mars à partir de 142 photos envoyées par Perseverance

Illustration d'artiste de l'exploration du cratère martien de Jezero par Perseverance.  NASA/JPL-Caltech

Perseverance est le cinquième rover martien de la Nasa et sans doute le plus sophistiqué. L'agence spatiale américaine a déjà équipé deux engins spatiaux martiens de microphones : le Mars Polar Lander et l'atterrisseur Phoenix. Mais le micro du premier est tombé en panne, et le second n'a jamais allumé le sien.

L'atterrisseur InSight de la Nasa, qui s'est posé sur Mars en 2018, a également permis aux scientifiques d'écouter le vent martien, mais d'une manière différente. L'atterrisseur est équipé d'un sismomètre pour étudier les tremblements de terre martiens, l'outil peut donc percevoir les vibrations que le vent provoque lorsqu'il traverse en rafales les panneaux solaires d'InSight.

Les sons graves de ces vibrations sont audibles par l'oreille humaine.

Version originale : Aylin Woodward/Insider

À lire aussi — Des objets interstellaires traversent régulièrement le système solaire, selon une étude

Découvrir plus d'articles sur :