L'action EDF s'enflamme en Bourse après des déclarations de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et Solidaire à l'Assemblée nationale, le 13 juin 2018. REUTERS/Benoit Tessier

Le titre EDF s'est réveillé à la mi-journée, jeudi 21 juin 2018, pour bondir en tête de l'indice SBF 120.

Le groupe coté à la Bourse de Paris semble profiter des déclarations du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, ainsi que d'informations circulant dans la presse.

"Une des raisons pour laquelle EDF se retrouve en difficulté, c'est que, notamment, la filière nucléaire, pardon de le dire, nous emmène dans une dérive", a déclaré jeudi matin Nicolas Hulot, au micro de France Info. 

Autour de 15h15, l'action progressait de 7%, à 12 euros.

Cours de l'action EDF, jeudi 21 juin 2018, à 15h12. Investing.com

"Je pense que l'avenir d'EDF, et l'avenir notamment économique, il est d'abord et principalement dans l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables", a-t-il ajouté.

L'électricien public, dont l'Etat possède 83,5% du capital, bénéficie certainement aussi d'informations publiées par Challenges.

Sans citer ses sources, l'hebdomadaire rapporte que l'Agence des participations de l'Etat (APE) travaille sur un schéma, "techniquement prêt à la rentrée", visant à scinder la société en deux. Il y aurait d'une part une "sanctuarisation du nucléaire" et, d'autre part, une cotation des énergies renouvelables.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les tensions commerciales entre Donald Trump et la Chine font vaciller les constructeurs automobiles allemands en Bourse

VIDÉO: On a visité le nouvel Apple Store des Champs-Élysées