Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le gouvernement annonce une baisse d'impôts de 11 Mds€ — mais sait déjà que ce ne sera pas suffisant pour rassurer les Français

Le gouvernement annonce une baisse d'impôts de 11 Mds€ — mais sait déjà que ce ne sera pas suffisant pour rassurer les Français
© REUTERS/Ints Kalnins

Le Premier ministre Edouard Philippe annonce ce mercredi, dans les Echos, que les prélèvements obligatoires — c'est-à-dire les impôts et cotisations sociales prélevés par les administrations publiques et institutions européennes — baisseront de 11 milliards d'euros en 2018.

Lors de son discours de politique générale, il avait annoncé que la baisse des prélèvements représenterait 1 point de PIB soit 20 milliards d'euros sur l'ensemble du quinquennat.

A 11 milliards d'euros, soit 0,6 point de PIB, la baisse atteindra donc la moitié de l'objectif fixé par le Président de la République dès le début de son quinquennat.

Mais le Premier ministre sait aussi que la mesure qu'il annonce ne remplira qu'une partie des objectifs du gouvernement et l'explique au quotidien économique:

"Je ne crois pas que le seul instrument fiscal suffise à résoudre tous les problèmes économiques de la France. Il s'agit d'un élément d'une politique globale, cohérente, avec le plan d'investissement de 50 milliards, avec la réforme du droit du travail et toutes les réformes sociales..."

Le gouvernement espère que l'ensemble de ces mesures permettra de "donner confiance aux acteurs économiques" et relancera l'investissement, l'emploi et la croissance dans le pays.

Or, "la confiance ne se décrète pas, elle se crée puise se constate", conclut Edouard Philippe.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :