Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Élection américaine : si Donald Trump veut aller jusqu'à la Cour suprême, ça pourrait prendre des semaines

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Élection américaine : si Donald Trump veut aller jusqu'à la Cour suprême, ça pourrait prendre des semaines
Donald Trump lors de son discours à la Maison Blanche ce mercredi 4 novembre. © Al Drago/Bloomberg via Getty Images

Alors que le dépouillement se poursuit dans l'élection présidentielle américaine, et que les résultats très serrés empêchent de désigner un vainqueur, Donald Trump a, ce mercredi 4 novembre, annoncé qu'il avait "gagné" l'élection. Le président sortant a ensuite dénoncé le dépouillement tardif des votes par correspondance — une pratique pourtant légale —, menaçant d'aller "saisir la Cour suprême pour que tous les votes s'arrêtent".

L'équipe de campagne de Joe Biden a répondu quelques heures plus tard : "Si le président va au bout de sa menace de saisir la justice pour tenter d'empêcher un décompte normal des voix, nous avons des équipes de juristes prêtes à se mobiliser pour résister à cet effort", affirme le camp démocrate. Les déclarations des deux camps laissent entendre que la bataille pourrait se déplacer des urnes vers les tribunaux ces prochains jours.

À lire aussi — Suivez les résultats des élections américaines en direct

La bataille juridique pourrait prendre des semaines, car le chemin vers la Cour suprême n'est pas direct. Cette juridiction fédérale est au sommet du système judiciaire américain. Elle intervient la plupart du temps pour régler des affaires en appel une fois tous les recours épuisés au niveau de l'État, comme l'explique The Guardian.

Dans l'État-clé de Pennsylvanie notamment, les Républicains et des groupes conservateurs assimilés ont déjà saisi les tribunaux sur la question des bulletins par correspondance comptés en retard. Deux audiences à ce sujet doivent par exemple avoir lieu ce mercredi 4 novembre.

Pour éviter que les disputes s'étendent indéfiniment, le Congrès a établi en 1887 une deadline avant laquelle les États doivent fournir leurs résultats. Ils doivent le faire six jours avant que le collège électoral se réunisse pour élire le président, selon National Geographic. En 2020, cette deadline est fixée au 8 décembre.

La dernière fois que la Cour suprême était intervenue pour décider du résultat de l'élection, c'était en 2000. Cette année-là, la deadline était fixée au 12 décembre. La Cour a exigé l'arrêt du recompte des voix en cours en Floride, demandé par les Démocrates, permettant ainsi au Républicain George W. Bush de remporter l'élection.

À lire aussi — La Californie vote pour que les travailleurs d'Uber et des autres plateformes restent indépendants

Découvrir plus d'articles sur :