Electronic Arts, l'éditeur du jeu vidéo Apex Legends, va se séparer de 350 employés

Andrew Wilson, alors vice-président exécutif et responsable d'EA Sports, dévoilait FIFA 13 lors de la conférence de presse de l'EA à l'occasion de l'E3 à Los Angeles, en juin 2012. Gus Ruelas /Reuters

Le studio de jeux vidéo californien Electronic Arts va licencier 350 employés à la suite d'une annonce du PDG Andrew Wilson. Ce dernier a indiqué que les mises à pied auront un impact, principalement, sur les équipes de marketing, de publication et d'exploitation d'EA, et que l'entreprise réduira son personnel au Japon et en Russie. "Ce sont des décisions importantes, mais très difficiles, et nous ne les prenons pas à la légère", a déclaré Andrew Wilson dans un communiqué affiché sur le site web de l'entreprise. "Nous sommes amis et collègues chez EA, nous apprécions et valorisons la contribution de chacun, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour veiller sur nos employés afin de les aider pendant cette étape à trouver leur prochaine opportunité."

Electronic Arts est la deuxième société de jeux vidéo en Amérique du Nord avec environ 9 000 employés. La plus importante, Activision-Blizzard, a licencié 800 personnes en février. Les deux sociétés ont affiché des bénéfices inférieurs à la moyenne après les fêtes de fin d'année 2018, qui représentent généralement un pic pour les sociétés de jeux vidéo. Bien que le chiffre d'affaires net d'EA ait augmenté de 10% sur au dernier trimestre sur un an, l'entreprise aurait réduit son chiffre d'affaires annuel prévu de 5,15 milliards de dollars à 4,875 milliards de dollars.

Découvrez notre étude - Pourquoi l'audience du eSport est destinée à croître et comment les marques peuvent en tirer profit

À l'époque, Andrew Wilson expliquait en partie ce trimestre décevant par la sortie tardive de "Battlefield V". L'action d'EA s'est régulièrement redressé ces dernières semaines, principalement grâce à la sortie d'"Apex Legends", un jeu gratuit qui a déjà séduit plus de 50 millions de joueurs. Cependant, le lancement difficile d'"Anthem" a montré qu'EA est toujours confronté à des difficultés pour ses lancements de jeux payants.

Avec les principales sociétés américaines de jeux vidéo qui ont dû procéder à des licenciements malgré des revenus records, le début de l'année a été compliqué pour les travailleurs de l'industrie. Dans un sondage mené auprès de près de 4 000 employés de l'industrie qui ont assisté à la Game Developers Conference44% ont déclaré qu'ils travaillaient plus de 40 heures par semaine, et 47% des répondants ont dit qu'ils estimaient que les travailleurs de l'industrie devraient se syndiquer.

Vous pouvez lire la déclaration complète du PDG d'Electronic Arts, Andrew Wilson, ci-dessous :

"Aujourd'hui, nous avons pris des mesures importantes en tant qu'entreprise pour relever nos défis et nous préparer aux opportunités à venir. Lorsque nous regardons autour de nous dans un monde en mutation, il est clair que nous devons changer avec lui. Nous prenons des mesures mûrement réfléchies pour mieux respecter nos engagements, affiner notre organisation et répondre aux besoins de nos joueurs. Dans ce contexte, nous avons apporté des changements à notre organisation des services marketing et d'édition, à nos équipes d'exploitation, et nous sommes en train de réduire notre présence actuelle au Japon et en Russie en nous concentrant sur différentes façons d'offrir nos services aux joueurs sur ces marchés.

En plus des changements organisationnels, nous sommes particulièrement concentrés sur l'amélioration de la qualité de nos jeux et services. Les grands jeux continueront d'être au cœur de tout ce que nous faisons, et nous réfléchissons à d'autres façons de surprendre et d'inspirer nos joueurs. C'est une journée difficile. Les changements que nous apportons aujourd'hui auront un impact sur environ 350 postes au sein de notre entreprise de 9 000 personnes. Ce sont des décisions importantes mais très difficiles, et nous ne les prenons pas à la légère. Nous sommes amis et collègues chez EA, nous apprécions et valorisons la contribution de chacun, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour veiller sur nos employés afin de les aider pendant cette période à trouver leur prochaine opportunité. C'est notre priorité absolue."

Version originale : Kevin Webb / Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 16 joueurs français d'eSport qui ont gagné le plus d'argent en compétition en 2018

VIDEO: On sait enfin à quoi sert le dernier trou à lacets sur vos chaussures de sport