Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk a modifié le cours de Bourse de ces 5 entreprises par de simples tweets

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le fondateur de Tesla et patron de SpaceX Elon Musk. © Patrick Pleul/picture alliance via Getty Images

Elon Musk partage le même don que Donald Trump : celui d'influer sur les cours de Bourse en publiant des messages sur Twitter. L'ancien président des Etats-Unis a, à plusieurs reprises, agité les marchés. Wall Street a notamment connu des séances de baisse après des annonces postées sur le réseau social en lien avec des droits de douane et la guerre commerciale avec la Chine. Ses posts ont aussi parfois eu des répercussions sur le cours de grandes entreprises, comme Toyota ou Boeing.

Moins influent au niveau macroéconomique, Elon Musk a tout de même contribué à l'envolée de plusieurs sociétés en Bourse ces dernières semaines. Le tout, là encore, via un simple message sur Twitter. Devenu l'homme le plus riche du monde, en raison de la flambée depuis un an du cours de sa propre entreprise Tesla, Elon Musk n'hésite pas à donner son avis sur le réseau social. Il tweete très régulièrement, souvent plusieurs fois par jour. Et parfois, un très bref message suffit à faire bondir l'action d'une entreprise.

Voici cinq sociétés dont la trajectoire en Bourse a été influencée par l'homme d'affaires, fort de 43 millions d'abonnés sur Twitter :

GameStop profite du soutien d'Elon Musk aux petits investisseurs

En difficultés financières, l'entreprise américaine GameStop fait l'objet d'une guerre boursière entre les hedge funds et les spéculateurs d'un côté et les boursicoteurs de l'autre. Elon Musk semble avoir pris le parti de ces derniers, en partageant mardi 26 janvier le lien du forum WallStreetBets du site Reddit, sur lequel les boursicoteurs s'échangent des messages. Le tout accompagné d'un simple "Gamestonk". Il faut dire que le milliardaire n'apprécie guère les spéculateurs et vendeurs à découvert, qu'ils accusent depuis plusieurs années de nuire au cours de Tesla.

Son tweet a aidé les petits investisseurs, plus motivés que jamais pour investir dans Gamestop, à remporter le bras de fer. Alors que des spéculateurs parient sur la baisse de l'action de l'entreprise depuis des mois, le titre a bondi de plus de 300% en seulement deux jours, mardi et mercredi. Depuis le début de l'année 2021, le premier distributeur mondial de jeux vidéo a vu son action flamber de 1 890%. Le propriétaire de Micromania en France est pourtant en déclin en raison de la dématérialisation des jeux, de moins en moins achetés en boutiques.

Etsy décolle brièvement parce qu'Elon Musk "aime" son site

Toujours le 26 janvier, le serial twitteur Elon Musk a donné un gros coup de pouce en Bourse à Etsy. L'action du site de vente en ligne, spécialisé dans les créations personnelles et le vintage, a pris 18% à l'ouverture, après un message du milliardaire dans lequel il déclare aimer Etsy. Elon Musk a même posté un deuxième message pour raconter qu'il avait acheté sur la plateforme un casque en laine tricoté pour son chien.

L'effet sur le cours d'Etsy a toutefois été de courte durée. L'action de la société est retombée peu après et Esty a enchaîné deux séances de baisse en Bourse, mardi 26 et mercredi 27 janvier.

Signal flambe en Bourse, porté par un message du milliardaire

La messagerie Signal a bénéficié du mécontentement provoqué par WhatsApp, suite à l'annonce de l'application détenue par Facebook d'un partage des données avec sa maison-mère. Elle a ainsi vu de nombreux utilisateurs migrer vers son service sécurisé, dont le chiffrement de bout en bout doit garantir une meilleure protection des données.

L'engouement pour Signal a été renforcé par un bref message d'Elon Musk sur Twitter, posté le 7 janvier, dans lequel il invite à utiliser l'application ("Use Signal"). Un message repris par le patron de Twitter lui-même, Jack Dorsey. Avant que le lanceur d'alerte Edward Snowden y aille aussi de son tweet pour faire la promotion de la messagerie concurrente du géant WhatsApp. Résultat, Signal s'est envolé en Bourse.

L'entreprise a gagné 6 350% à Wall Street en à peine trois séances, du jeudi 7 au lundi 11 janvier, sa valeur passant de 0,6 à 38,7 dollars. Sauf que la société dont le cours a flambé n'est qu'une homonyme de l'application de messagerie. Signal Advanced est une petite entreprise texane spécialisée dans des dispositifs médicaux. Elle n'a rien à voir avec Signal le concurrent de WhatsApp, qui est financé par une organisation non lucrative et non cotée en Bourse.

Elon Musk a donc contribué malgré lui, et en raison du manque de sérieux d'investisseurs exaltés, à faire bondir en Bourse un mauvais Signal.

L'action de Bandai Namco grimpe après une photo postée sur Twitter

Elon Musk influe sur les cours même en dehors de Wall Street. Le 13 janvier dernier, il a posté un message énigmatique sur son compte Twitter, faisant un clin d'oeil au jeu vidéo japonais Idolmaster. L'action de son propriétaire Bandai Namco, spécialisé dans les jeux d'arcade et de salon, a réagi dans la foulée, prenant 4,4% à la Bourse de Tokyo. Le volume d'échanges sur le titre s'est également intensifié, pour afficher un niveau plus élevé que la moyenne des trois derniers mois, souligne L'Echo.

Publier l'image d'un personnage de ce jeu vidéo, vieux de 16 ans et décliné en manga, en a fait gratuitement la promotion. "Le tweet de Musk pourrait faire monter l'intérêt pour la société. Il a en tout cas donné de la visibilité au jeu et aux personnages à l'étranger", avait alors estimé Masayuki Otani, le stratégiste en chef de Securities Japan cité par le quotidien belge.

Tesla chute à Wall Street à cause de son propre patron

La tendance d'Elon Musk à partager ce qu'il pense sur Twitter ne fait pas que des heureux. Il y a moins de deux ans et demi, en octobre 2018, sa propre entreprise Tesla en a fait les frais. Juste après avoir conclu un accord avec la SEC, le gendarme des marchés financiers américains, l'homme d'affaires a tweeté : "Juste pour dire que la Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert fait du travail formidable. Et ce changement de nom lui va tellement bien!"

De quoi déstabiliser les investisseurs et faire chuter le cours de Tesla à Wall Street, de plus de 4,60% lors de la séance du 5 octobre 2018, après une baisse de 4,40% la veille. Elon Musk s'est ouvertement moqué du régulateur boursier en détournant son acronyme sur le réseau social Twitter, taclant au passage les vendeurs à découvert qui jouent l'action Tesla à la baisse.

L'accord passé avec la SEC intervenait alors qu'elle enquêtait sur le constructeur de voitures électriques, suite là encore à un tweet d'Elon Musk annonçant en août 2018 un projet de retrait de la cote de Tesla, avant de se raviser. Dans la foulée de cet accord, l'homme d'affaires a dû s'acquitter d'une amende de 20 millions d'euros et quitter la présidence du constructeur, dont il est resté le directeur général.

De plus, il a été demandé au conseil d'administration de Tesla de mettre en place une procédure de contrôle sur la communication de l'entrepreneur avec les investisseurs. Dans le viseur, son usage de Twitter bien sûr!

À lire aussi — Elon Musk et des internautes font décoller en Bourse l'entreprise de jeux vidéo GameStop

Découvrir plus d'articles sur :