Tesla

  • Elon Musk, le PDG de Tesla, aurait dit qu'un employé de Tesla s'est livré à un sabotage contre l'entreprise, rapporte CNBC.
  • Musk aurait dit que l'employé avait changé des parties du code du système d'exploitation de fabrication de l'entreprise et envoyé des données " très sensibles " de l'entreprise à des tiers.
  • Musk aurait dit que les actions du saboteur étaient motivées par son désir d'obtenir une promotion qu'il n'a pas reçue.
  • Un petit incendie à l'usine de Fremont, en Californie, où Tesla produit ses voitures, a causé la fermeture de l'usine pendant plusieurs heures dimanche, a révélé CNBC.

Elon Musk, PDG de Tesla, aurait affirmé qu'un employé de Tesla s'est livré à un sabotage contre l'entreprise, rapporte CNBC.

Dans un courriel obtenu par la publication, que Musk a envoyé dimanche soir, Musk a dit que l'employé avait changé des parties du code du système d'exploitation de fabrication de l'entreprise et envoyé des données " très sensibles" de l'entreprise à des tiers.

Musk aurait dit que les actions du saboteur étaient motivées par son désir d'obtenir une promotion qu'il n'a pas reçue. Il n'a pas été déterminé si l'employé a agi seul ou avec d'autres parties, aurait dit Musk.

Musk aurait laissé entendre que les entreprises et les personnes qui ne veulent pas que Tesla réussisse — comme les vendeurs à découvert, les sociétés pétrolières et gazières et les constructeurs automobiles concurrents — pourraient potentiellement chercher à nuire à l'entreprise.

"C'est pas pour vous étonner, mais la rumeur dit que ces entreprises ne sont parfois pas super sympas", aurait-il dit. "Si elles sont prêtes à tricher à ce point avec les émissions, peut-être sont-elles prêtes à tricher d'autres manières?"

 Tesla n'a pas souhaité commenter par mail.

Un incendie a stoppé la production dimanche 

Un petit incendie à l'usine de Fremont, en Californie, où Tesla produit ses voitures, a provoqué la fermeture de l'usine pendant plusieurs heures dimanche, a révélé CNBC.

D'après un mail envoyé par Musk lundi, le feu a stoppé la production pendant plusieurs heures et il s'est produit sur une partie de la chaîne de production où la carrosserie d'une voiture a été assemblée, mais la peinture n'a pas été ajoutée. Personne n'a été blessé et aucun équipement n'a été sérieusement endommagé, a dit Musk.

Musk a demandé aux employés d'être attentif à "tout ce qui n'est pas dans le meilleur intérêt de notre société", et a cité l'ancien DG d'Intel Andy Grove.

"Seuls les paranoïaques survivent", a dit Musk.

Un représentant de Tesla a confirmé l'incident et le courriel à Business Insider.

"Hier soir, il y avait une fumée dans un filtre à air dans la zone de soudure de la ligne de la carrosserie. La combustion s'est éteinte en quelques secondes. Il n'y a pas eu de blessés ou de dommages importants à l'équipement, et la production a repris", a déclaré un porte-parole.

Tesla peine à accélérer la production de la Model 3

Depuis son lancement en juillet dernier, Tesla s'est efforcé d'accélérer la production de sa berline Model 3. L'entreprise a manqué à plusieurs reprises les objectifs de production du véhicule, mais lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Tesla le 5 juin, Musk a déclaré que l'entreprise était sur la bonne voie pour atteindre son objectif de fabriquer 5000 modèles 3 par semaine d'ici la fin du mois.

Vendredi, Musk a déclaré dans un mail aux employés que l'usine était capable de fabriquer 500 Model 3 par jour et que certaines parties de la chaîne de production pouvaient produire environ 700 Model 3 par jour, mais que des "améliorations radicales" étaient nécessaires dans certaines parties de la chaîne de production.

En avril, le Center for Investigative Reporting a publié une longue enquête indiquant que Tesla avait mal déclaré des accidents du travail et n'avait pas pris certaines mesures de sécurité à l'usine de Fremont.

Dans une note de blog, Tesla a nié les allégations contenues dans le rapport, le qualifiant de "fausse image de Tesla et de ce que c'est que de travailler ici" et d'"attaque idéologiquement motivée par une organisation extrémiste travaillant directement avec des partisans syndicaux pour créer une campagne de désinformation calculée contre Tesla".

Deux jours après la publication de cette enquête, la Division of Occupational Safety and Health de la Californie a confirmé qu'elle enquêtait sur les conditions de travail des employés de Tesla.

Vous pouvez lire le courriel complet que Musk aurait envoyé aux employés de Tesla le dimanche soir ci-dessous:

J'ai été consterné d'apprendre cette fin de semaine qu'un employé de Tesla avait saboté nos opérations de façon importante et dommageable. Il s'agissait notamment de modifier directement le code du système d'exploitation Tesla Manufacturing Operating System sous de faux noms d'utilisateur et d'exporter de grandes quantités de données Tesla hautement sensibles à des tiers inconnus.

L'étendue de ses actions n'est pas encore claire, mais ce qu'il a admis jusqu'à présent est assez mauvais. Sa motivation déclarée est qu'il voulait une promotion qu'il n'a pas reçue. À la lumière de ces actions, ne pas le promouvoir était certainement la bonne décision.

Toutefois, il se peut que la situation soit beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, de sorte que l'enquête se poursuivra en profondeur cette semaine. Nous devons déterminer s'il agissait seul ou avec d'autres personnes chez Tesla et s'il travaillait avec des organisations extérieures.

Comme vous le savez, il y a une longue liste d'organisations qui veulent que Tesla disparaisse. Il s'agit notamment des vendeurs à découvert de Wall Street, qui ont déjà perdu des milliards de dollars et risquent d'en perdre beaucoup plus. Ensuite, il y a les compagnies pétrolières et gazières, l'industrie la plus riche du monde — elles n'aiment pas l'idée que Tesla fasse progresser l'énergie solaire et les voitures électriques. C'est pas pour vous étonner, mais la rumeur dit que ces entreprises ne sont pas toujours super sympas. Ensuite, il y a la multitude de concurrents des grandes compagnies d'essence/diesel. Si elles sont prêts à tricher autant sur les émissions, peut-être qu'elles sont prêts à tricher d'autres manières?

La plupart du temps, lorsqu'il y a vol de biens, fuite de renseignements confidentiels, manquement au devoir ou sabotage pur et simple, la raison en est quelque chose de simple comme vouloir se venger de quelqu'un au sein de l'entreprise ou de l'entreprise dans son ensemble. Parfois, c'est beaucoup plus grave.

Soyez extrêmement vigilants, surtout au cours des prochaines semaines alors que nous augmentons la cadence de production à 5k/semaine. C'est à ce moment-là que les forces extérieures ont la plus forte motivation pour nous arrêter.

Si vous connaissez, voyez ou suspectez quoi que ce soit de suspect, veuillez envoyer une note à emdesk@tesla.com avec autant d'informations que possible. Ceci peut être fait en votre nom, qui sera gardé confidentiel, ou de manière totalement anonyme.

Au plaisir de passer une excellente semaine avec vous alors que nous chargeons la rampe super excitante jusqu'à 5000 voitures de modèle 3 par semaine !

Nous vous enverrons des courriels tous les quelques jours décrivant les progrès et les défis de l'accélération de production de la Model 3.

Merci d'avoir travaillé si dur pour faire de Tesla un succès,

Elon.

Version originale: Mark Matousek/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk a acheté pour 25M$ d'actions Tesla un jour seulement après avoir annoncé le licenciement de 9% des effectifs

VIDEO: Le mystérieux trou géant apparu en Antarctique est un genre de polynie