Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk affirme que ses usines fabriqueront des appareils respiratoires pour les hôpitaux en cas de pénurie due au coronavirus

Elon Musk affirme que ses usines fabriqueront des appareils respiratoires pour les hôpitaux en cas de pénurie due au coronavirus
Elon Musk © Xinhua/Getty Images

Le fondateur de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, a déclaré sur Twitter que ses usines seront utilisées pour produire des appareils de ventilation artificielle pour les hôpitaux en cas de pénurie due à l'épidémie de coronavirus. Elon Musk a fait cette promesse en réponse à un tweet mercredi soir. "S'il vous plaît, servez-vous de votre usine pour fabriquer les ventilateurs qui sont nécessaires dès que possible", a écrit l'utilisateur Raja Abbas. "Je suis propriétaire d'une Tesla et j'aime cette entreprise. Vous devez arrêter de faire l'idiot à ce sujet. C'est un désastre majeur. Demandez aux médecins sur le terrain".

"Nous fabriquerons des ventilateurs s'il y a une pénurie", a répondu Elon Musk. Nate Silver, rédacteur en chef du site américain de statistiques FiveThirtyEight, a répliqué à l'affirmation d'Elon Musk dans un autre tweet, en disant "Il y a une pénurie en ce moment, combien de ventilateurs fabriquez-vous @elonmusk ?" Elon Musk a répondu que les composants technologiques produits dans ses usines Tesla et SpaceX sont "sophistiqués", affirmant que les ventilateurs ne sont "pas difficiles" à produire en comparaison.

"Tesla fabrique des voitures avec des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation sophistiqués", a déclaré Elon Musk dans un tweet suivant. "SpaceX fabrique des vaisseaux spatiaux avec des systèmes médicaux de maintien des fonctions vitales. Les ventilateurs ne sont pas difficiles à produire, mais ne peuvent pas être fabriqués instantanément. Quels hôpitaux ont ces pénuries dont vous parlez en ce moment ?"

Les experts ont averti que les Etats-Unis pourraient être confrontés à une pénurie d'équipements médicaux essentiels dans les mois à venir car le coronavirus, qui cause une maladie appelée COVID-19, continue de se propager. Mercredi soir, les États-Unis ont signalé plus de 9 400 cas de coronavirus et plus de 150 décès.

A lire aussi — LVMH va fabriquer du gel hydroalcoolique pour les hôpitaux afin de les soutenir dans leur lutte contre le coronavirus

Les appareil respiratoire à ventilation assistée sont essentiels dans le traitement d'une maladie respiratoire comme le COVID-19. Un rapport datant de février du Center for Health Security de l'université de Johns Hopkins a révélé que les États-Unis disposent d'environ 170 000 ventilateurs, dont 160 000 sont prêts à être utilisés dans les hôpitaux et environ 8 900 sont conservés dans une réserve nationale.

Un expert a prédit qu'environ un million d'Américains pourraient avoir besoin d'un traitement par ventilateur pendant l'épidémie de coronavirus, ce qui mettrait à rude épreuve les ressources actuelles du pays. La pénurie d'autres équipements médicaux comme les masques a déjà commencé à affecter les hôpitaux américains.

Et un récent plan fédéral pour faire face au coronavirus, auquel le New York Times a eu accès, avertit que la pandémie "durera 18 mois ou plus" et pourrait inclure "de multiples vagues" au fur et à mesure de sa propagation. "Des pénuries de produits pourraient survenir, ce qui aurait des répercussions sur les soins médicaux, les services d'urgence et d'autres éléments des infrastructures essentielles", serait-il écrit dans le plan.

Plusieurs autres constructeurs automobiles américains, dont General Motors et Ford, ont déclaré qu'ils étaient en discussion avec la Maison Blanche pour savoir comment ils pourraient contribuer à la production de ventilateurs s'ils étaient appelés à agir.

"En tant que premier constructeur de véhicules et premier employeur de travailleurs de l'automobile aux États-Unis, Ford est prêt à aider l'administration de toutes les manières possibles, y compris la possibilité de produire des ventilateurs et d'autres équipements", a déclaré Mark Truby, directeur de la communication de Ford, dans un communiqué, selon le journal The Detroit News.

"General Motors s'efforce de trouver des solutions pour la nation en cette période difficile et a offert son aide, et nous étudions déjà comment nous pouvons potentiellement soutenir la production d'équipements médicaux comme les ventilateurs", a déclaré Jeannine Ginivan, porte-parole de General Motors, dans un communiqué.

General Motors a également annoncé mercredi qu'il suspendait temporairement sa production en raison de la situation du marché. Ford a déclaré mercredi qu'il réduirait sa production en Amérique du Nord.

Version originale : Rosie Perper/Business Insider.

A lire aussi — Coronavirus : les patients les plus touchés pourraient avoir des lésions pulmonaires qui mettent jusqu'à 15 ans à guérir

Découvrir plus d'articles sur :