Elon Musk apporte un changement "radical" à la conception de la méga-fusée et du vaisseau spatial SpaceX pour les voyages sur Mars. SpaceX; NASA; Mark Brake / Getty Images; Samantha Lee / Business Insider

  • Elon Musk, le fondateur de SpaceX, a déclaré qu'un "changement radical" était en cours dans la conception de la Big Falcon Rocket (BFR) réutilisable de la société pour les voyages dans l'espace lointain.
  • Lundi, Elon Musk a publié de nouveaux détails sur la refonte de BFR et a renommé les deux principaux éléments du système "Starship" et "Super Heavy".
  • L'actuelle fusée toute épreuve de SpaceX, Falcon 9, ne sera plus mise à jour pour être réutilisable. Au lieu de cela Elon Musk que la société "accélérera" le développement de son engin pour aller sur Mars.
  • Elon Musk a déclaré qu'il voulait lancer une mission cargo vers Mars d'ici 2022 et une mission avec équipage là-bas en 2024.

Elon Musk est déterminé à coloniser Mars, mais il ne cesse de changer d’avis sur la façon dont sa startup aérospatiale SpaceX, qui fête ses 16 ans cette année, transportera des gens depuis et vers la planète rouge.

Au cours du week-end, Elon Musk a déclaré qu'un "changement radical" allait avoir lieu dans la conception du Big Falcon Rocket, ou BFR, un système de propulseurs-fusées et de vaisseaux spatiaux entièrement réutilisable de 39 étages pour les voyages dans les espaces lointains.

"SpaceX n'envisage plus de mettre à niveau le deuxième étage de Falcon 9 pour qu'il soit réutilisable", a tweeté Elon Musk samedi, faisant référence à la super fusée de l'entreprise, Falcon 9. "A la place, nous accélérons BFR. Le nouveau design est très palpitant! Délicieusement contre-intuitif."

Elon Musk vient de publier de nouveaux détails sur la reconfiguration des deux parties principales de BFR, appelées à l'origine Big Spone Spaceship et Big Falcon Booster. Il les a également respectivement renommées "Starship" et "Super Heavy".

"Starship est l'étage supérieur du vaisseau spatial [et] Super Heavy est le propulseur de fusée", a-t-il tweeté lundi. Elon Musk a ajouté que Super Heavy sera semblable à un propulseur Falcon 9 — qui peut se poser seul, être ravitaillé en carburant et relancé à plusieurs reprises — "mais beaucoup plus grand".

La taille de la BFR de SpaceX comparée à la fusée Saturn V de la NASA, à la Statue de la Liberté et à la navette spatiale. Olivia Reaney / Business Insider

On ne sait pas ce qui a motivé ces nouveaux noms et cette nouvelle conception, mais ce n'est pas la première fois qu'Elon Musk révèle un changement révolutionnaire dans son programme théorique à propos de Mars. Et ce n'est pas non plus le dernier.

Ce que nous savons du nouveau système de SpaceX 'Starship' et 'Super Heavy' 


Illustration de la fusée Big Falcon, ou BFR, de SpaceX qui se lance dans les nuages de la Terre et se dirige vers l'espace. SpaceX

Elon Musk a lancé SpaceX en 2002, frustré par le fait que la NASA n’avait pas de projet concret pour envoyer des gens sur Mars.

La société a depuis lors perturbé le marché mondial des fusées équipées de lanceurs moins coûteux et plus performants. A côté de toute cette activité commerciale, Elon Musk a travaillé sur un projet visant à "sauvegarder" la race humaine en envoyant 1 million de personnes sur Mars.

Elon Musk a initialement appelé le futur véhicule de lancement de SpaceX pour aller sur Mars "Falcon XX", puis "Transporteur colonial de Mars". Il a dévoilé la première conception officielle du système — une fusée-vaisseau et un vaisseau spatial de 121 mètres de hauteur — dans une présentation de 2016, qu'il avait appelé "système de transport interplanétaire".

À la fin de l'année 2017, il avait rétréci le système d'environ 20 mètres et l'avait renommé BFR. En septembre 2018, le système avait à nouveau une hauteur d'environ 118 mètres et comprenait des ailes mobiles qui fonctionnent également comme des jambes d'atterrissage. Ce plan, qu'Elon Musk a décrit comme "l'itération finale", préconisait un vaisseau spatial de 55 mètres de haut pouvant s'asseoir au sommet d'un propulseur de fusées de 67 mètres.

Elon Musk a déclaré que cela permettrait à SpaceX d'acheminer jusqu'à 100 passagers sur Mars.

Les dimensions prévues de la Big Falcon Rocket de SpaceX. Olivia Reaney / Business Insider

Mais Elon Musk explique désormais que le propulseur renommé Super Heavy est nécessaire pour que le vaisseau spatial "échappe correctement à la gravité profonde de la Terre". Mais il a ajouté que le rappel n'était "pas nécessaire pour les autres planètes ou la Lune". Le magnat de la technologie n'a pas encore fourni de nouvelle illustration intégrant ces changements.

Elon Musk a également déclaré avoir annulé le projet d'utilisation du Falcon 9 en tant que "mini BFR" pour tester les aspects d'un système complet. De plus, il a défendu le nom "Starship", affirmant que des versions ultérieures de l'engin pourraient atteindre des systèmes d'étoiles proches, et pas seulement ceux de notre système solaire.

On ne sait pas encore si et comment les modifications de conception pourraient affecter le vol spatial de Yusaku Maezawa, le milliardaire japonais et collectionneur d'art qui devrait être le premier passager du BFR. Avec huit artistes, Maezawa a l'intention d'exécuter une mission d'une semaine autour de la lune en 2023 (et a probablement payé à SpaceX des centaines de millions de dollars pour ce privilège).

La nouvelle mission "#dearMoon" est censée être le premier pas vers l'arrivée éventuelle de BFR sur Mars. Elon Musk a déclaré qu'il souhaitait lancer une mission sans pilote pour la planète rouge d'ici 2022, suivie d'une mission avec équipage d'ici 2024.

SpaceX est en train de construire un prototype de vaisseau spatial sous une tente géante sur le port de Los Angeles. Mais la manière dont ce changement de conception pourrait affecter le travail constitue désormais un immense point d'interrogation.

Version originale: Dave Mosher et Benjamin Goggin/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA devrait retirer sa nouvelle fusée censée envoyer des astronautes sur la Lune si SpaceX ou Blue Origin sont capables de faire décoller leurs propres lanceurs en toute sécurité

VIDEO: Ces petites sphères en verre donnent l'impression de tenir des tourbillons de galaxies dans la paume de la main