Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk annonce que Neuralink va faire une démonstration en direct de ses puces cérébrales ce vendredi


Elon Musk. © Susan Walsh/Associated Press

Elon Musk a annoncé que sa société de puces cérébrales, Neuralink, fera une démonstration en direct de sa technologie vendredi 26 août. Depuis sa fondation en 2016, Neuralink travaille sur une technologie qui serait théoriquement capable d'implanter une puce à intelligence artificielle dans le cerveau humain pour à la fois surveiller et stimuler l'activité cérébrale. L'objectif est d'utiliser un jour cette technologie pour aider à traiter certaines conditions et maladies neurologiques.

"Retransmission en direct du fonctionnement du dispositif @Neuralink vendredi à 15h, heure du Pacifique" (minuit en France), a tweeté Elon Musk tard dans la soirée de mardi 25 août. Cela fait longtemps qu'il fait du teasing pour cette démonstration. Le mois dernier, il a tweeté "je montrerai le fonctionnement des neurones en temps réel le 28 août".

A lire aussi - On vous explique comment Elon Musk pense mettre des puces dans le cerveau des gens

La technologie de Neuralink se compose de deux pièces principales : la première est la puce, qui serait connectée à des électrodes implantées dans le cerveau d'une personne, et la seconde est un dispositif d'insertion semblable à une machine à coudre qui implante chirurgicalement ces électrodes. Elon Musk a déjà déclaré que ce dispositif pourrait rendre le processus aussi rapide et facile que la chirurgie oculaire Lasik.

La société a publiquement présenté sa technologie pour la première fois en juillet 2019.

Dans une réponse sur , Elon Musk a confirmé qu'une version actualisée du robot d'insertion serait présentée vendredi, mais qu'elle était encore loin d'être aussi sûre qu'une machine Lasik. "Il pourrait s'en rapprocher d'ici quelques années", a-t-il ajouté.

On ne sait pas encore s'il y aura une réelle démonstration de la micropuce. Neuralink a déclaré que la puce serait placée derrière l'oreille, avec des fils qui se déploieraient en éventail et se connecteraient à des électrodes implantées dans le cerveau. Ces électrodes seraient capables à la fois d'enregistrer l'activité cérébrale et de stimuler les neurones du cerveau.

La puce se trouve derrière l'oreille, tandis que des électrodes sont reliées au cerveau. Neuralink/YouTube

En mai, dans le podcast de l'acteur Joe Rogan, Elon Musk a affirmé que la société pourrait commencer les essais de ses puces sur des humains d'ici un an. Les neuroscientifiques ont remis en question les affirmations d'Elon Musk sur la rapidité avec laquelle l'entreprise pourrait commencer les essais sur l'homme, étant donné que la société n'a commencé les essais sur des primates qu'en 2019.

Elon Musk a également fait de grandes déclarations sur les usages potentiels de la technologie de Neuralink. À court terme, l'idée est d'aider à traiter les lésions et les traumatismes cérébraux. À plus long terme, Elon Musk a affirmé que la technologie pourrait être utilisée pour traiter des maladies neurologiques complexes telles que la maladie de Parkinson et d'Alzheimer.

Elon Musk a déclaré qu'il voulait que les puces permettent une "symbiose" entre le cerveau humain et l'IA. S'adressant à Business Insider US en octobre dernier, le Dr Andrew Hires, neuroscientifique, a déclaré que certaines de ces aspirations sont plus réalistes que d'autres.

"Aller jusqu'à s'intégrer avec l'IA, c'est là que [Elon Musk] s'aventure en quelque sorte dans le monde imaginaire du fantasme", a déclaré Andrew Hires.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider.

A lire aussi — Voici comment Elon Musk a construit et dépense sa fortune de 84,8 Mds$

Découvrir plus d'articles sur :