Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk annonce que Tesla pourrait de nouveau accepter le paiement en bitcoin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Elon Musk annonce que Tesla pourrait de nouveau accepter le paiement en bitcoin
Le constructeur automobile avait annoncé accepter le paiement en bitcoin, avant de faire machine arrière. © Blomst/Pixabay

Peu avant la mi-mai, Elon Musk, le directeur général de Tesla, avait annoncé que son entreprise n'accepterait plus le bitcoin comme moyen de paiement pour acheter une voiture électrique. Une décision motivée par une soudaine prise de conscience sur l'impact environnemental de la cryptomonnaie, le minage du bitcoin sur la blockchain pour valider et sécuriser les transactions étant extrêmement énergivore.

Mais ce dimanche 13 juin, le milliardaire américain, également patron de la société spatiale SpaceX et tweeteur compulsif, s'est livré à une nouvelle volte-face, rapporte Le Monde. Finalement, le constructeur automobile Tesla devrait autoriser le bitcoin pour régler la facture. Mais à une condition : les mineurs, qui s'adonnent donc au minage sur la blockchain, devront démontrer qu'ils recourent pour moitié à des énergies renouvelables.

À lire aussi — Le bitcoin bondit après qu'Elon Musk a déclaré que Tesla pourrait de nouveau accepter les paiements en bitcoin

"Quand il y aura confirmation que les mineurs utilisent une quantité raisonnable (environ 50 %) d'énergie propre avec une tendance à l'amélioration, Tesla recommencera à autoriser les transactions en bitcoins", a déclaré Elon Musk sur son compte Twitter.

Il réagissait à un article suggérant que le puissant homme d'affaires pouvait manipuler les cours du bitcoin au bénéfice de Tesla. Ce à quoi Elon Musk a répondu : "C'est inexact". "Tesla a vendu seulement 10% environ de ce qu'il détenait pour confirmer que le bitcoin pouvait être vendu facilement sans faire bouger le marché", a-t-il ajouté.

Début février, le constructeur américain avait précisé avoir investi 1,5 milliard de dollars de sa trésorerie en bitcoins. Le même mois, le groupe annonçait que ses clients pourraient acquérir une Tesla grâce à la cryptomonnaie. Une option devenue effectivement possible fin mars.

Mais ça, c'était avant la brusque prise de conscience environnementale d'Elon Musk, qui ne maîtrisait visiblement pas encore à la perfection le fonctionnement du bitcoin, créé il y a plus de dix ans par le mystérieux Satoshi Nakamoto. Depuis, Tesla a donc revendu une partie de ses bitcoins.

À lire aussi — Elon Musk justifie l'envol des prix de certains modèles Tesla

Découvrir plus d'articles sur :