Elon Musk espère accélérer le projet d'une ville sur Mars, voici à quoi elle ressemblerait


La "capitale" Nüwa. © ABIBOO Studio/SONet
Chargement...

Une ville verticale et des serres géantes, c'est ce qui pourrait attendre les futurs habitants de la ville de Nüwa… sur Mars. L'agence d'architecture Abiboo, qui a planché sur la conception architecturale de ce projet, vise un début de construction en 2054 et un emménagement à partir de 2100. C'était sans compter sur Elon Musk : le patron de SpaceX a indiqué dimanche 21 mars dans un tweet qu'il espérait que la construction de cette première base martienne puisse intervenir avant la fin de cette décennie.

Abiboo a développé le concept de Nüwa dans le cadre d'une compétition organisée par The Mars Society, avec le réseau SONet, une équipe scientifique internationale. Le résultat se base sur les travaux de recherche les plus récents et fait partie des neuf projets sélectionnés par The Mars Society lors de la 23ème convention annuelle à l'automne dernier — à laquelle ont notamment participé Elon Musk, le patron de Virgin Galactic George Whitesides et le chef de la NASA Jim Bridenstine.

Chargement...

À lire aussi — SpaceX, Virgin Galactic... Voici ce que vous réserve le tourisme spatial dans les années à venir

Le projet présente Nüwa comme la capitale de quatre autres villes de 200 000 à 250 000 habitants chacune reliée par des transports électriques. Afin de proposer une telle prouesse architecturale, Abiboo a dû intégrer les contraintes inhérentes à la vie sur la planète rouge. "En prenant en compte les exigences de The Mars Society, la colonisation de la planète rouge doit être autosuffisante et ne doit quasiment pas dépendre d'importations de la Terre", précise Abiboo. L'eau et le CO2 présents sur Mars pourraient contribuer à générer les matériaux de construction nécessaires.

Nüwa pourrait être implantée sur le site de Tempe Mensa, les différents bâtiments construits dans des excavations de roche, reliés entre eux par des ascenseurs et des tunnels. Le site n'a pas été choisi au hasard : il permettrait de ne pas être exposé directement au Soleil et aux radiations. Quant aux bâtiments, ils devront également protéger des météorites, réguler la pression atmosphérique et surtout résoudre le défi de la gravité ­— celle-ci est d'un tiers inférieure à celle de la Terre.

Chargement...

La première ville martienne vue depuis le ciel.

ABIBOO Studio/SONet

Des "avenues" à flanc de colline.

ABIBOO Studio/SONet

Les habitations seraient creusées dans la roche.

ABIBOO Studio/SONet

Des tunnels relieraient l'ensemble des bâtiments.

ABIBOO Studio/SONet

Abiboo a également prévu des espaces de promenade (abrités).

ABIBOO Studio/SONet

Des salons avec vue sur la planète rouge.

ABIBOO Studio/SONet

De grandes baies vitrées permettraient de pouvoir contempler le paysage martien.

ABIBOO Studio/SONet

La nourriture — en majorité végétale pour préserver les ressources — serait produite dans de grandes serres.

ABIBOO Studio/SONet

La première ville martienne nécessiterait de nombreuses installations annexes.

ABIBOO Studio/SONet

À lire aussi — Cratères, volcans, canyons... 20 lieux à voir sur Mars si vous pouviez y faire du tourisme

Découvrir plus d'articles sur :
Impossible de charger la synthèse Logora.
Chargement...