Elon Musk espère lancer son Starship pour la première fois 'd'ici 2 à 3 mois'

Elon Musk et SpaceX développent un système de fusée en acier pour aller sur Mars appelé Starship. © Kimi Talvitie; NASA; Mark Brake/Getty Images; Samantha Lee/Business Insider

Chez SpaceX, l'entreprise de fusées fondée par Elon Musk, le progrès prend parfois la forme d'une explosion dramatique et d'une ligne de tout nouveaux vaisseaux spatiaux brillants. Le 20 novembre 2019, lors d'un essai de pressurisation du réservoir de carburant, une explosion accidentelle a fait sauter la partie supérieure du premier prototype de Starship de SpaceX, un système de fusée en acier de 16 étages qui pourrait un jour transporter des hommes vers Mars.

Cependant, cinq semaines seulement après cet échec, Elon Musk a déclaré qu'une toute nouvelle version du vaisseau-fusée pourrait être lancée avant la fin du mois de mars 2020. "Le premier vol est prévu dans 2 à 3 mois", a tweeté Elon Musk pendant le week-end du 27 décembre. Elon Musk a partagé la vidéo lors d'une visite des installations de SpaceX à Boca Chica, au Texas, où les travailleurs s'affairent à la construction de nouveaux dômes pour le vaisseau.

Les dômes de 30 pieds (9 mètres) de large recouvrent le réservoir de carburant de Starship. C'est cette même pièce qui a explosé sur le premier prototype, décollant à des dizaines de mètres dans les airs (comme le montre une vidéo sur YouTube), et s'écrasant dans les herbes marécageuses en face du site de lancement de la société, tout au sud du Texas.

"J'ai passé toute la nuit avec l'équipe de SpaceX à travailler sur la production du dôme du réservoir de Starship (la partie la plus difficile de la structure primaire)", a tweeté Elon Musk avec une vidéo montrant les pièces en cours de construction.

Elon Musk a également ajouté : "Nous sommes maintenant en train de travailler à la conception de vol du prototype SN1 de Starship, mais chaque prototype SN comportera de petites améliorations, au moins jusqu'au prototype SN20 de Starship V1.0".

En d'autres termes, Elon Musk n'est pas très attaché aux prototypes de Starship car SpaceX pourrait en construire jusqu'à 20 versions différentes avant que les ingénieurs ne s'arrêtent sur une version "1.0" pour faire voler le fret et les passagers.

L'un de ces passagers sera l'entrepreneur de la tech et milliardaire japonais Yusaku Maezawa, qui a acheté le premier billet pour un vol autour de la lune, pour un montant inconnu.

Le nouveau vaisseau spatial de SpaceX s'appuiera sur le plus puissant moteur de voiture électrique de Tesla

Le prototype No. 1 de Starship, ou SN1, à Boca Chica, au Texas. SpaceX

Lundi 30 décembre, Elon Musk a partagé une autre photo de l'avancée de Starship SN1, qui montre l'énorme dôme du vaisseau. Sur l''image, on peut voir une bande circulaire en acier brillante, soudée autour du dôme géodésique. De nombreuses autres bandes d'acier soudées ensemble formeront le corps du vaisseau en forme de tube. 

Lorsqu'un fan a demandé à Elon Musk ce qui ferait bouger les volets en forme d'ailes de Starship, Elon Musk a répondu sur Twitter que plusieurs moteurs électriques Plaid — les plus puissants fabriqués par Tesla, le constructeur automobile dont Elon Musk est DG — feraient l'affaire.

"Plus simple, plus léger et plus fiable. Les volets arrière ont besoin d'environ 1,5 mégawatt chacun", a ajouté Elon Musk, en faisant référence à la quantité d'énergie qu'environ 1 500 climatiseurs de fenêtre pourraient consommer en même temps. "C'est comme déplacer l'aile entière d'un avion !"

SpaceX prévoit également de construire un propulseur de 22 étages appelé Super Heavy pour son nouveau système de lancement. Pendant le lancement, un vaisseau Starship serait placé au sommet d'un propulseur sur un empilement d'environ 118 mètres de haut, se déconnecterait lorsque le propulseur serait à court de carburant et serait propulsé jusqu'à son orbite.

Samantha Lee/Business Insider

Le système complet de Starship, s'il venait à voir le jour, serait le lanceur le plus puissant jamais créé, chaque lancement aurait une poussée suffisante pour transporter à la fois environ 100 tonnes (environ sept autobus scolaires chargés à pleine capacité) et 100 personnes en orbite.

De plus, les deux pièces sont conçues pour être entièrement réutilisables plusieurs fois avec peu ou pas de réparation. S'il venait à fonctionner et ne coûtait bien que 5 millions de dollars environ par lancement, comme Elon Musk l'a déjà estimé, le projet pourrait réduire de 10 à 100 fois le coût du lancement de passagers et de marchandises dans l'espace.

Elon Musk a déclaré en septembre qu'il espérait lancer un vaisseau Starship en orbite d'ici le milieu de l'année 2020 et peut-être même faire voler une personne avant fin 2020. La présidente et directrice des opérations de SpaceX, Gwynne Shotwell, a déclaré lors d'une récente téléconférence de la NASA : "nous espérons pouvoir larguer Starship sur la surface lunaire en 2022" et faire voler Yusaku Maezawa autour de la lune en 2023.

Mais les deux dirigeants de SpaceX ont fait ces déclarations avant l'explosion du premier prototype de Starship. L'entreprise doit encore surmonter plusieurs obstacles réglementaires et pratiques — comme l'existence d'un hameau appelé Boca Chica Village à moins de 2,4 kilomètres de sa plateforme de lancement — avant de pouvoir lancer tout prototype en orbite depuis le sud du Texas.

Version originale : Dave Mosher/Business Insider. Traduit de l'anglais par Albane Guichard

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une vidéo montre un prototype de la fusée Starship de SpaceX en partie exploser pendant des tests

VIDEO: Voici tout ce qui ne va pas avec les smartphones Android