La NASA va mener une enquête de sûreté approfondie sur l'environnement de travail chez SpaceX et Boeing après qu'Elon Musk a fumé du cannabis lors d'une émission radio filmée

La NASA va mener une enquête de sûreté approfondie sur l'environnement de travail chez SpaceX et Boeing après qu'Elon Musk a fumé du cannabis lors d'une émission radio filmée

Elon Musk en train de fumer un joint lors d'une émission radio. YouTube/PowerfulJRE

  • En septembre dernier, Elon Musk avait fumé un joint lors d'une émission radio filmée.
  • Ces images ont fait le tour des réseaux sociaux et n'ont surtout pas échappé à la NASA.
  • L'agence spatiale américaine va procéder à un examen de sûreté sur l'environnement de travail chez SpaceX et Boeing, les deux entreprises privées qui fourniront des vaisseaux spatiaux pour amener des astronautes sur l'ISS à partir de la mi 2019.
  • Selon des sources du Washington Post, cette enquête aurait été précipitée par le comportement du patron fondateur de SpaceX.

La NASA a vu d'un très mauvais œil le moment où Elon Musk, patron de SpaceX, a fumé du cannabis en pleine émission radio en septembre dernier. 

L'agence spatiale américaine va procéder à un examen de sûreté concernant l'environnement de travail chez SpaceX et Boeing, les deux entreprises privées choisies pour fournir des vaisseaux spatiaux pour envoyer des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS).

Cet examen approfondi devrait durer plusieurs mois et impliquerait des centaines d'entretiens censés permettre de s'assurer que "les entreprises respectent les exigences de la NASA en matière de sécurité, notamment l'absence de drogue sur le lieu de travail", précise Bob Jacobs, porte-parole de l'agence spatiale dans un communiqué.

Selon le Washington Post, qui a interrogé trois représentants de la NASA sous couvert d'anonymat, l'ouverture de cette enquête aurait été précipitée par le comportement erratique du patron de SpaceX lors de cette fameuse émission radio filmée où il avait fumé un joint et bu du whisky en direct.

L'audit ne concernera nullement le développement technique des vaisseaux spatiaux de SpaceX et de Boeing, mais le nombre d'heures travaillées par les employés, la politique en matière de drogue, le style de management et de gestion, le respect des préoccupations des employés en matière de sécurité... 

SpaceX est connu pour pousser ses employés à travailler de façon intensive: Brian Bjelde, responsable RH de l'entreprise, avait affirmé en 2016 que la plupart des salariés travaillaient entre 50 et 57 heures par semaine, sachant qu'Elon Musk, lui-même, fait des semaines de 120 heures. 

William Gerstenmaier, administrateur associé pour l'exploration humaine à la NASA, a déclaré au Washington Post que "tout ce qui pourrait avoir un impact sur la sûreté" sera examiné. 

Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, a indiqué: 

"Nous devons montrer aux citoyens américains que quand nous faisons voyager un astronaute dans une fusée, ils seront en sécurité."

SpaceX devrait lancer son vaisseau spatial sans équipage en janvier et compte le faire voler avec des astronautes à bord d'ici juin 2019. Quant à Boeing, son premier vol sans équipage devrait être effectué en mars 2019 et celui avec d'ici août 2019. 

SpaceX et Boeing devraient ainsi devenir les deux premières entreprises privées à envoyer des astronautes vers l'ISS. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : SpaceX a obtenu le feu vert pour étendre son projet de constellation de satellites censée fournir un accès à Internet rapide et peu coûteux depuis l'espace

Voici les plus grosses erreurs à éviter lorsque l'on boit du vin

  1. rarddum

    Hello. And Bye.

Laisser un commentaire