Publicité

Elon Musk, l'homme aux 188 milliards de dollars, veut vendre tous ses biens pour préparer son voyage sur Mars

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le milliardaire prévoit d'envoyer un million de personnes sur Mars en 2050, à l'aide de fusées construites par sa société Space X. © Reuters
Publicité

Elon Musk est devenu l'homme le plus riche du monde jeudi 7 janvier. Et il a de grands projets pour dépenser ses quelque 188 milliards de dollars d'avoirs nets. Le PDG de Tesla et de SpaceX a l'intention d'investir autant d'argent que possible dans sa conquête de Mars, et a confié à Business Insider vouloir revendre la plupart de ses biens pour réaliser ses rêves. "En fait, je n'aurai pratiquement plus aucun bien ayant une valeur monétaire, à part les actions de mes sociétés", a souligné Elon Musk. "Si j'ai trop de travail, je dormirai à l'usine ou au bureau. Et j'aurai évidemment besoin d'un toit si mes enfants sont là. Donc, je louerai probablement une propriété".

Elon Musk avait précisé en mai dernier qu'il prévoyait de vendre "presque tous" ses biens et qu'il "ne posséderait plus de maison". Le milliardaire a d'ailleurs vendu plusieurs propriétés de son portefeuille immobilier, lequel valait autrefois plus de 100 millions de dollars (environ 81 millions d'euros). En 2020, Elon Musk avait mis sur le marché trois maisons voisines dans le quartier de Bel-Air à Los Angeles et une propriété ayant appartenu à l'acteur Gene Wilder. Il pourrait très bien se séparer de ses biens immobiliers en Californie dans le cadre de son déménagement au Texas. Mais le milliardaire a également confié à Business Insider que la principale raison pour laquelle il accumulait des richesses était pour financer son voyage sur Mars.

A lire aussi - Elon Musk dépasse Jeff Bezos et devient l'homme le plus riche du monde

"Je pense qu'il est important pour l'humanité de devenir une civilisation spatiale et une espèce multi planétaire. Et il va falloir beaucoup de ressources pour construire une ville sur Mars", a assuré Elon Musk. "Je veux pouvoir contribuer autant que possible à cette ville martienne dans laquelle je compte investir beaucoup d'argent".

Pour le Sud-Africain, se séparer de ses biens prouve sa détermination à s'établir sur la planète rouge. "J'essaie aussi de montrer clairement que je suis sérieux. Et ce n'est pas une question de biens matériels, a insisté le patron de Tesla. Je sais que les gens vont vouloir me critiquer et dire, oh, regardez tout ce qu'il possède. Regardez toutes ces propriétés. Ok, mais maintenant je ne les ai plus."

Alors que la valeur nette d'Elon Musk a éclipsé celle de Jeff Bezos grâce au rallye des actions Tesla jeudi 7 janvier, le PDG a changé le post épinglé sur son profil Twitter. Pour le remplacer, le milliardaire a affiché un tweet de 2018 dans lequel il promet d'engager la moitié de sa richesse pour construire une ville sur Mars. L'homme d'affaires veut "assurer la survie de tous, si la Terre est frappée par un météore, ou si une IIIe Guerre mondiale arrive" et précipite l'extinction de l'espèce humaine.

Le fondateur de SpaceX a rappelé qu'il prévoyait d'envoyer un million de personnes sur Mars d'ici 2050 et de construire une flotte de 1000 vaisseaux spatiaux pour les y transporter. Il a l'intention de lancer chaque jour trois des fusées de 387 pieds que SpaceX développe pour les voyages dans l'espace.

Si vous pensez que cette ascension est trop onéreuse, détrompez-vous : Elon Musk a promis que les futurs voyageurs pourraient disposer de "prêts", "disponibles pour ceux qui n'ont pas d'argent". Des emplois seraient ensuite à pourvoir sur la planète rouge afin de rembourser les dettes des colons. Certains critiquent le plan d'Elon Musk et disent qu'il constitue "une forme de servitude sous contrat".

Version originale : Tim Levin/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :