• Elon Musk, DG de Tesla, a déclaré dimanche 9 décembre, lors d'une interview dans l'émission "60 Minutes", qu'il a manqué les délais de production de la Model 3 parce qu'il était "stupide dans ses prévisions de dates".
  • "Je n'ai jamais fabriqué de voiture de série. Comment suis-je censé savoir avec précision quand ça va se faire?", se justifie Elon Musk.
  • Musk admet également que les critiques avaient raison de dire que Tesla était à court d'argent alors qu'il luttait pour accélérer sur la Model 3 au premier semestre de 2018. Cependant, il indique qu'en installant une tente géante dans le parking de l'usine Tesla de Fremont, l'entreprise a pu augmenter considérablement sa production.
  • "Donc, les paris contre l'entreprise étaient justifiés selon toutes les normes conventionnelles qui indiquaient que nous échouerions, mais ils ne comptaient pas sur cette situation non conventionnelle de création d'une chaîne de montage sur un parking sous une tente", dit Elon Musk.

Tesla n'a pas fait exprès de ne pas respecter les délais fixés pour les objectifs de production du Model 3, et a agi stupidement, a indiqué son DG Elon Musk lors d'une interview accordée dimanche 9 décembre à l'émission "60 Minutes".

"La ponctualité n'est pas mon point fort... Pourquoi les gens penseraient-ils que, ayant été en retard sur tous les autres modèles, je serais soudainement dans les temps sur celui-ci", se défend Elon Musk.

Lorsqu'on lui fait remarquer que ses détracteurs qualifieraient ce message de mensonge, il s'y oppose en expliquant que c'était en fait de la stupidité.

"Les gens ne devraient pas attribuer à la malice ce qui s'explique facilement par la stupidité. Ce n'est pas parce que je suis bête en prédisant des dates que je ne suis pas sincère. Je ne sais pas, je ne sais pas. Je n'ai jamais fabriqué de voiture de série. Comment suis-je censé savoir avec précision quand ça va se faire?"

Elon Musk a déclaré en mai 2016 que Tesla avait pour objectif de construire 100.000 à 200.000 exemplaires de la Model 3 au cours du second semestre 2017. Il a annoncé plus tard qu'il prévoyait d'en construire 5000 par semaine en décembre 2017, mais en novembre 2017, la société a modifié le calendrier et a déclaré qu'elle atteindrait ce chiffre avant la fin du premier trimestre 2018. Puis, en janvier, Tesla a révisé une fois de plus ses projections, déclarant qu'elle prévoyait atteindre les 5000 exemplaires par semaine d'ici la mi-2018.

Tesla a finalement fabriqué 5000 Model 3 au cours de la dernière semaine de juin. Toutefois, elle n'a pas produit régulièrement ce nombre de véhicules par semaine au cours du troisième trimestre. L'entreprise n'en a en effet sorti que 4300 par semaine en moyenne.

Tesla n'a pas encore commencé la production de la Model 3 à 35.000 dollars, mais Musk dit qu'elle devrait être prête dans cinq à six mois.

Le fait d'atteindre l'objectif de 5000 Model 3 par semaine a presque ruiné l'entreprise, admet Elon Musk pendant l'interview.

"C'était une question de vie ou de mort", dit-il. "On perdait 50 millions de dollars, parfois 100 millions par semaine, et on était à court d'argent."

Ce n'est que lorsque l'entreprise a créé une troisième chaîne de montage dans une tente à l'extérieur de l'usine de Fremont qu'elle a été en mesure d'augmenter suffisamment sa production pour atteindre son objectif.

"Donc, les paris contre l'entreprise étaient justifiés selon toutes les normes conventionnelles qui indiquaient que nous échouerions, mais ils ne comptaient pas sur cette situation non conventionnelle de création d'une chaîne de montage sur un parking sous une tente", conclut Elon Musk.

Il précise que cette poussée de dernière minute grâce à la tente a augmenté la production de l'entreprise de 50 %.

Versioon originale: Cadie Thompson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk annonce que sa Boring Company va dévoiler son premier tunnel le 18 décembre, ainsi que des 'voitures autonomes modifiées mais entièrement légales'

VIDEO: Comment des clubs comme Columbia House et BMG Music Services pouvaient vendre 12 CD pour 1$