Elon Musk pense que la voiture autonome va multiplier par 12 la capitalisation boursière de Tesla

Elon Musk à New York le 4 avril 2019. REUTERS/Eduardo Munoz

Elon Musk cherche à convaincre des investisseurs pour augmenter le capital de Tesla. Et il a un argument choc : selon le milliardaire, l'entreprise qu'il dirige va multiplier par 12 sa capitalisation boursière grâce à la voiture autonome. Lors d'une conférence téléphonique organisée par les banques Citigroup et Goldman Sachs, qui organisent la levée de fonds de Tesla, ce jeudi 2 mai, Elon Musk a déclaré que son entreprise pourrait en effet atteindre une capitalisation boursière de 500 milliards de dollars. Celle-ci est actuellement de 42,4 milliards de dollars, soit 11,79 fois moins.

La conférence était confidentielle mais des investisseurs anonymes ont rapporté ces propos à plusieurs médias dont Bloomberg et CNBC. Pour le DG de Tesla, les activités actuelles de l'entreprise — les véhicules électriques, les batteries et l'énergie solaire — ne seront que des filets de sécurité dans la nouvelle ère de la conduite autonome, toujours selon des propos rapportés par des investisseurs. En Avril, Elon Musk avait annoncé que son entreprise aurait un million de taxis autonomes sur les routes d'ici fin 2020.

Découvrez notre étude : LE DÉVELOPPEMENT DE LA VOITURE AUTONOME : Quels impacts sur l'industrie automobile

Concrètement, les propriétaires de Tesla pourront rendre leur véhicule disponible sur le Tesla Network. Les personnes souhaitant effecteur un trajet en taxi autonome n'auront qu'à commander leur véhicule sur l'appli Tesla, comme on peut commander un Uber aujourd'hui. Les véhicules présents sur le Tesla Network pourront effectuer les trajets de manière autonome, sans présence d'un conducteur à bord.

C'est un bon plan pour les propriétaires de Tesla, qui pourront se faire de l'argent en rendant leur voiture disponible lorsqu'ils ne l'utilisent pas. Ce serait également avantageux pour les usagers du service, selon Elon Musk, qui annonce déjà que ces trajets seront moins chers qu'Uber ou un autre service de VTC.

A lire aussi : Tesla promet des courses moins chères qu'Uber avec ses taxis autonomes

Cette vision d'Elon Musk est cependant déjà critiquée. Mary Cummings, une chercheuse en technologie pour les véhicules autonomes de l'université Duke interrogée par Business Insider, a ainsi qualifié le plan du milliardaire de "coup de pub".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump a affirmé qu'il ne montera jamais dans une de ces 'folles' voitures autonomes

VIDEO: Pourquoi y a-t-il toujours autant de problèmes avec la connexion Bluetooth?