"Il est très important que nous examinions chaque dépense de Tesla, aussi minime soit-elle." Voilà comment commence le mail d'Elon Musk adressé cette semaine à tous ses employés. Pour le fondateur de l'entreprise, si Tesla ne parvient pas à réduire ses dépenses, il fera faillite dans moins d'un an. Le message, publié par le site de CNBC, précise que Tesla a perdu 700 millions de dollars au premier trimestre 2019. Après un troisième crash de sa voiture semi-autonome, le constructeur américain doit donc se serrer la ceinture.

Ce n'est pas la première fois que Elon Musk tente de réduire ses coûts. En avril 2018, il avait déjà demandé à sa direction financière de passer au crible ses dépenses, explique Reuters. En juin 2018, puis janvier 2019, il a ainsi réduit ses effectifs de 9 et 7%. Pourtant au début du mois de mai, Tesla avait réussi à lever 2,7 milliards de dollars en vendant des actions et en promettant de lancer le business des robotaxis, pour concurrencer Uber. "C'est beaucoup d'argent, précise le PDG dans son mail, mais ça nous donne uniquement dix mois, environ, à l'allure de notre premier trimestre, pour parvenir à un seuil de rentabilité."

Tesla chute en bourse

Tesla est donc dans l'impasse. Le marché s'interroge sur sa capacité à produire, vendre et livrer assez de voitures pour engendrer des bénéfices. Le titre de Tesla a ainsi chuté de 7,6% en Bourse vendredi pour atteindre son plus bas niveau depuis 2016, selon Fortune. De plus, un troisième accident mortel aurait impliqué, aux États-Unis, son logiciel Autopilot, qui permet à ses voitures semi-autonomes de manœuvrer seules.

Elon Musk invite donc ses employés à passer leurs dépenses au peigne fin, au centime près. Il précise ainsi que 10 centimes d'économies à l'échelle d'une entreprise qui fabrique des centaines de milliers de voitures, de batteries et de systèmes solaires, pourraient rapporter 50 000 dollars chaque année.

"C'est la raison pour laquelle, à l'avenir, toute dépense quelle qu'elle soit dans le monde, notamment les pièces détachées, les salaires, les frais de déplacement, le loyer, littéralement tout paiement qui sort de notre compte bancaire doit (être) examiné, confirmé comme étant essentiel", écrit le patron américain. Avant de conclure : "C'est très dur, mais c'est le seul moyen pour Tesla de devenir financièrement viable."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !