Tesla et SpaceX disparaissent de Facebook après qu'Elon Musk semble suivre la consigne #DeleteFacebook

Elon Musk. Joe Skipper/Reuters

  • Le DG de SpaceX Elon Musk a tweeté vendredi qu'il n'avait jamais vu la page Facebook de SpaceX et avait prévu de la supprimer. 
  • Elon Musk est le dernier entrepreneur tech à parler de Facebook après le scandale Cambridge Analytica, qui a fait chuter la valorisation de Facebook de dizaines de milliards de dollars. 

Tesla et SpaceX ont apparemment effacé leurs pages Facebook, après qu'Elon Musk — le patron des deux entreprises — semble avoir rejoint le mouvement #DeleteFacebook. 

Tout a commencé quand Elon Musk a répondu à un tweet posté plus tôt dans la semaine par le cofondateur de WhatsApp, Brian Acton, qui a tweeté: "il est temps. #deletefacebook." Facebook a racheté WhatsApp pour 19 milliards de dollars en 2014, rendant Acton un milliardaire. 

Ce vendredi, Elon Musk a répondu au tweet d'Acton par "Qu'est-ce que Facebook?". 

"Supprimez la page Facebook de SpaceX si vous êtes un homme?", a lancé un fan. 

"Je n'avais pas réalisé qu'il y en avait un. Je le ferai", a répondu Elon Musk. 

Dans les tweets suivants, Musk a répété que la page Facebook de SpaceX va "bientôt disparaître" et "qu'il ne l'a littéralement jamais vu une seule fois avant". Il a aussi dit que l'influence de Facebook avait commencé à toucher Instagram, l'appli du réseau social permettant de partager des photos. 

A peine 30 minutes après ce tweet, la page officielle Facebook de SpaceX, avec celle de Tesla, avaient disparu. 

Elon Musk delete facebookTwitter

Les sentiments négatifs de Musk envers Facebook peuvent être dus à la dispute de 2016 où Mark Zuckerberg a laissé entendre que SpaceX était responsable d'un lancement raté qui a détruit un satellite de Facebook. 

Elon Musk en a parlé dans un tweet posté vendredi, prenant l'entière responsabilité concernant l'accident. 

"Oui, c'est ma faute d'avoir été stupide. Nous leur avons offert un lancement gratuit pour compenser l'accident et je pense qu'ils avaient une assurance", a dit Elon Musk dans un tweet au journaliste de Mashable, Kerry Flynn.

Elon Musk est le dernier entrepreneur tech connu à réagir au récent scandale de Cambridge Analytica, une entreprise d'analyse de données britannique qui a des liens avec la campagne présidentielle de Donald Trump de 2016. L'entreprise a obtenu des données personnelles de 50 millions profiles d'utilisateurs de Facebook de façon malhonnête.

Le scandale a forcé le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, à s'excuser et à annoncer des projets pour introduire de nouveaux outils permettant de protéger les données des utilisateurs. 

La page Facebook de SpaceX comptait 2,6 millions de likes avant sa suppression.

Version originale: Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Dropbox bondit de près de 40% pour sa première journée en bourse

VIDEO: L'Airbus du futur dispose d'un spa et d'une salle de sport, mais manque de fenêtres