Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk sur la Model 3: 'Nous allons traverser au moins 6 mois d'enfer de production'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Elon Musk sur la Model 3: 'Nous allons traverser au moins 6 mois d'enfer de production'
© Tesla

Lors d'une conférence de presse avant la remise des premières Model 3 de série à leurs propriétaires vendredi dernier, un Elon Musk un peu sombre a indiqué que l'entreprise ferait face à des défis de production pour la Model 3 alors que Tesla vise une production annuelle de 500.000 exemplaires l'année prochaine.

"Nous allons traverser au moins six mois d'enfer de production," a-t-il dit.

Musk a illustré le défi en donnant l'exemple de la "courbe S", un concept qu'il a évoqué plusieurs fois auparavant quand il parlait de l'expérience de fabrication de Tesla. Le principe est simple: les choses commencent par les difficultés et elles deviennent plus faciles après, et quand il s'agit de fabriquer des voitures, le volume suit.

En réponse à une question de Business Insider, Musk a dit que le l'enfer de production du Model 3 serait moins infernal que ce que l'entreprise avait enduré avec ses trois modèles précédents, le Roadster originel, la berline Model S et le SUV Model X.

C'était un bref instant de légèreté pour le DG qui éprouvait clairement de l'émotion après avoir surmonté la proche faillite de Tesla en 2008 et être arrivé à réaliser le rêve de l'entreprise de créer un véhicule tout électrique à prix abordable.

Trois voyages en enfer

Tesla

"Avec le Roadster, nous avons traversé l'enfer de production et ensuite nous y sommes retournés," a-t-il dit.

Le Roadster n'était pourtant pas un nouveau design épuré; le chassis de base venait de Lotus, et Tesla avait terminé le véhicule en y ajoutant une transmission électrique et un bloc-batterie.

"Le Model S était légèrement moins infernal," dit-il, mais il ajoute qu'avoir un rythme de production de 20.000 véhicules par an, voulait dire que tout le monde à l'entreprise travaillait jour et nuit, un processus insoutenable.

"Il a fallu neuf mois pour commencer à construire le Model S sans que ce soit incroyablement pénible," raconte Musk.

La plus récente visite en enfer de production pour Tesla était avec le Model X, lancé fin 2015. Musk avait admis à plusieurs reprises que le SUV était trop design, "beaucoup trop de gadgets inutiles sur cette voiture," a-t-il dit vendredi et que le fabriquant aurait pu éviter de refaire le même voyage en enfer qu'avec le Model S.

Il dit finalement que les coûts de production du Model X étaient trois fois supérieurs à ceux du Model 3, malgré de nombreuses pièces communes.

Apprendre de l'enfer

Tesla

Chaque effort a été fait pour tirer des leçons de ces trois voyages en enfer. La production du Model 3 devrait être moins infernale. Par exemple, la voiture sera seulement à moitié en aluminium, à l'inverse du presque tout aluminium du Model S et X (le Model 3 sera contrebalancé avec de l'acier).

De plus, il n'y aura pas de double moteur, avec la transmission intégrale pour le Model 3 au début, simplement un moteur unique, avec roue arrières motrices. Une batterie plus large et plus chère sera utilisée pour la première production de véhicules, avec des pack moins onéreux que le modèle de base par la suite. L'idée est de commencer la fabrication d'une voiture à configuration unique d'abord, ajoutant de la complexité au fur et à mesure que Tesla progresse dans la courbe S, a indiqué Musk.

"Nous avons beaucoup appris avec la 3," dit-il, puisque le modèle est fait pour souligner le minimalisme dedans et dehors et être simple à construire.

"Il n'y a rien dans cette voiture qui n'a pas lieu d'être", a-t-il ajout". "Chaque chose a sa place."

Version originale: Matthew DeBord/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :