Elon Musk a dit qu'il allait 'bientôt' essayer de battre les records de vitesse de l'Hyperloop

La vitesse actuelle record de l'Hyperloop est de 387km/h. Mike Blake/Reuters

  • Dimanche 8 avril, Elon Musk a dit sur Twitter compter tester "bientôt" sa capsule Hyperloop signée Tesla et SpaceX, à la moitié de la vitesse du son. 
  • L'objectif de ce test est de lancer la capsule à la vitesse de 615 km/h et de la freiner à près de quatre à six kilomètres. 
  • Si le test s'avère concluant, Musk va battre les records obtenus par Virgin Hyperloop One en décembre 2017. 

Entre construire des véhicules électriques et envoyer des fusées dans l'espace, Elon Musk a beaucoup à faire. Mais le gourou de la tech veut aussi réinventer les transports publics avec ses projets de systèmes de transit à grande vitesse, Loop et Hyperloop.

Dimanche 8 avril, il a dit sur Twitter qu'il comptait "bientôt" effectuer un test de sa capsule Tesla/SpaceX Hyperloop à une vitesse à la moitié de celle du son. L'objectif de ce test est d'envoyer la capsule à 615 km/h, sur une distance de quatre à six kilomètres. 

"C'est assez fou pour une distance si courte, et pourrait se finir par un tas de métal en charpie, mais c'est excitant quoiqu'il arrive", a dit Musk sur Twitter

En août, la capsule signée Tesla et Space X a battu le record de vitesse de 350 km/h, ce qui était le plus haut record pour Hyperloop à l'époque. 

Musk veut construire des tunnels pour ses systèmes Hyperloop

Hyperloop est un système de transit à grande vitesse esquissé par Musk dans un livre blanc en 2013. Le système pourrait transporter des passagers dans une capsule électrique pressurisée, via des tubes sous vide, à 1000 km/h. Musk veut utiliser sa société de forage de tunnels, The Boring Company, dans le but de créer un réseau de tunnels qui pourra accueillir Hyperloop et Loop — une alternative pour des trajets à plus courte distance. 

Si Musk doit faire face à la résistance des administrations municipales et des experts des transports publics, il a pu obtenir la permission de construire des tunnels tests en Californie et à Baltimore, et The Boring Company est l'une des deux finalistes dans le projet de système de transit entre le centre-ville de Chicago et l'aéroport international d'O'Hare. 

Le principal concurrent de Musk s'appelle Virgin Hyperloop One

Mais Musk n'est pas le seul à développer des systèmes Hyperloop. Son plus féroce adversaire est Virgin Hyperloop One, qui a dévoilé un prototype de capsule grand public, appelée Vision 2030 Hyperloop Pod, la semaine dernière. La société a accueilli Mohammed ben Salmane Abdulaziz, le prince héritier de l'Arabie Saoudite et ministre de la Défense, sur son site test dans le désert des Mojaves.

Cette démonstration fait partie d'un plus large plan de systèmes Hyperloop en Arabie Saoudite. Le cofondateur et directeur technique de Vrigin Hyperloop One, Josh Giegel, a dit qu'un tel système pourrait faire passer "la durée quotidienne de trajets d'heures en minutes", dans un communiqué de presse. Il y soutenait que son système Hyperloop serait deux à trois fois plus rapide que les réseaux à grande vitesse classiques, et que dans certains cas, il réduirait de 10 fois la durée de trajets dans le domaine des transports publics. 

La société a dit qu'un voyage de Riyad, capitale saoudienne, à Jeddah — 10 heures via les transports publics actuels — pourrait prendre 76 minutes avec un système Hyperloop. Un trajet de 8,5 heures de Riyad à Abu Dhabi pourrait quant à lui être écourté à 48 minutes.

La société espère avoir trois Hyperloops opérationnels en 2021

Virgin Hyperloop One, a été fondée en 2014 sous le nom de Hyperloop Technologies, Inc., et a conduit ses premiers tests à grande échelle en mai 2017. Le groupe Virgin, détenu par Richard Branson, a annoncé avoir investi la société en octobre 2017, conduisant celle-ci à changer de nom pour Virgin Hyperloop One. En décembre dernier, la société a battu le record de vitesse de 387 km/h sur son site test au Nevada. 

Les premières ébauches de routes Hyperloop de la société visaient largement l'Asie. Dubaï a été pressentie comme potentiel site pour l'une de ses premières routes, et en 2016, la société a débuté une étude de faisabilité, centrée sur une route reliant Dubaï et Abu Dhabi. Ces derniers mois, la société a aussi discuté de propositions de systèmes Hyperloop en Inde et dans le Missouri

Alors que la technologie Hyperloop est en train de prendre de l'élan, il est peu probable qu'un système Hyperloop voit le jour dans les prochaines années. Sur son site, Virgin Hyperloop One dit espérer avoir trois de ses systèmes opérationnels en 2021

Version originale: Mark Matousek/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 20 universités qui vont s'affronter pour créer la capsule la plus rapide pour Hyperloop, le projet fou de tunnel à grande vitesse d'Elon Musk

VIDEO: Ces petites sphères en verre donnent l'impression de tenir des tourbillons de galaxies dans la paume de la main