Emmanuel Macron envisage une campagne de vaccination grand public 'entre avril et juin'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Emmanuel Macron envisage une campagne de vaccination grand public 'entre avril et juin'
© Wikimédia commons

Emmanuel Macron envisage une campagne de vaccination grand public contre le Covid "entre avril et juin" prochains. Cette phase succèdera à une première vague destinée aux publics les plus fragiles, a déclaré le président mardi 1er décembre lors d'un point de presse avec le Premier ministre belge Alexander De Croo. Il prévoit pour début 2021 "une première campagne de vaccination très ciblée, avec des vaccins de première génération" compte tenu des doses dont la France disposera, suivi "d'une deuxième vague entre avril et juin, plus large et plus grand public, allant vers la vaccination du plus grand nombre", a-t-il détaillé.

Lors de son allocution le 24 novembre dernier, le chef de l'Etat avait assuré que cette campagne de vaccination ne serait pas obligatoire. Une semaine plus tard, lundi 30 novembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu son avis sur le type de personnes devant recevoir le vaccin en priorité. Elle recommande 5 phases progressives pour sa campagne, ciblant en premier les résidents d'EHPAD, leurs soignants et les personnes âgées de 65 à 74 ans, puis successivement les quinquagénaires, les personnes "à risque" (présentant une comorbidité ou pathologie), et les plus précaires.

A lire aussi — Voici les 5 phases de vaccination contre le Covid-19 recommandées par la Haute autorité de santé en France

Le premier ministre Jean Castex a confirmé ce mardi à l'Assemblée Nationale que les pensionnaires et leurs soignants seraient prioritaires, conformément aux préconisations de la HAS. Lors d'une séance de questions au gouvernement, ce dernier a précisé qu'il détaillerait la stratégie vaccinale de l'exécutif jeudi, aux côtés du ministre de la santé Olivier Véran.

A lire aussi — Pfizer/BioNTech a déposé une demande d'autorisation de son vaccin en Europe

Découvrir plus d'articles sur :