Emmanuel Macron dit que le Royaume-Uni est 'loin du compte' sur la facture du Brexit

Emmanuel Macron arrive au sommet européen à Bruxelles, le 20 octobre 2017. REUTERS/Geoffroy Van Der Hasselt

Emmanuel Macron a déclaré ce vendredi 20 octobre 2017 que le Royaume-Uni est "loin du compte" concernant ses engagements financiers envers l'Union européenne, à l'issue du sommet européen qui s'est tenu à Bruxelles. 

En effet, le président français a estimé qu'il reste "un effort important à faire de la part du Royaume-Uni" sur ce point, considéré comme une priorité pour les négociateurs européens. 

L'UE a clairement affirmé que la facture du Brexit est un point crucial à régler avant d'ouvrir la deuxième phase des négociations sur la transition post-Brexit et les relations futures, mais la Première ministre britannique Theresa May a indiqué plus tôt dans la journée que le Royaume-Uni honorerait ses engagements financiers envers l'UE, sans donner plus de précisions concernant le montant à régler. 

Cette "facture du divorce" liée au Brexit est l'objet de vives tensions entre Londres et Bruxelles, les uns estimant la dette à quelques dizaines de milliards d'euros alors que les autres réclament entre 60 et 100 milliards d'euros.

En privé, Theresa May aurait annoncé à des dirigeants européens son intention de régler 40 milliards d'euros, doublant ainsi de précédents engagements, mais cela reste en deçà des attentes de l'UE. La Première ministre britannique fait l'objet de pressions au sein de son propre parti pour payer le moins possible, quitte à rompre les discussions.

La semaine dernière, Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a répété que le Royaume-Uni "doit payer"

L'Union des 27 ne va donc pas ouvrir cette deuxième phase de négociations dans l'immédiat, mais a fait un geste de bonne volonté envers le Royaume-Uni en décidant de commencer les travaux préparatoires. L'UE souhaite en effet pouvoir passer "aussi vite que possible" à la négociation sur la transition et la relation future, à 17 mois de la sortie du Royaume-Uni de l'Union.

Le prochain conseil européen se tiendra en décembre et se penchera sur les progrès faits concernant les expatriés, la frontière irlandaise et le reste à payer. S'ils sont suffisants, la deuxième phase des négociations du Brexit pourra être enclenchée. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'Oréal ouvre un incubateur de startups à Station F pour façonner le futur du secteur de la beauté

VIDEO: Voici les tests de l'extrême que doit réussir chaque avion avant d'être commercialisé