Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Emmanuel Macron s'apprête à recevoir plusieurs investisseurs étrangers au cours d'un dîner à l'Élysée

Emmanuel Macron s'apprête à recevoir plusieurs investisseurs étrangers au cours d'un dîner à l'Élysée
© REUTERS/Philippe Wojazer

Emmanuel Macron va recevoir, ce mercredi 24 octobre, au cours d'un dîner à l'Elysée, 21 investisseurs internationaux, afin de les convaincre d'accroître ou de maintenir leur présence en France.

L'objectif: favoriser les actions des grands groupes français et inviter ces différents acteurs présents à apporter des fonds propres et à investir directement dans les infrastructures de l'État, comme l'a précisé un porte-parole de l'Élysée à Reuters.

Si la présidence n'a pas voulu donner le nom des participants, BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs dans le monde, a confirmé à Reuters sa présence au dîner.

D'autres investisseurs importants, venant d'Amérique du Nord, du Moyen-Orient, d'Asie et d'Europe devraient également se joindre à ce dîner.

Les dirigeants mondiaux de ces groupes auront auparavant rencontré le Premier ministre, Edouard Philippe, et plusieurs ministres, dont Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Elisabeth Borne, ministre des Transports.

Concernant les cession de participations publiques pour "financer l'industrie du futur", L'Élysée a précisé que cette motion ne serait pas directement évoquée, car l'exécutif travaillerait encore sur ces dossiers.

"La réflexion sur les cessions d’actifs est en cours, de la même manière que le financement de certaines infrastructures. C’est un dialogue qui est ouvert, sur lequel on est sollicité, et sur lequel on leur demande un peu d’attente", a-t-on déclaré.

Le président de la République avait en effet déjà émis, durant sa campagne électorale, la possibilité de plusieurs cessions d'actifs dans un certain nombre d'entreprises. Une cession d'actifs qui servirait notamment à financer l'innovation, comme Bruno Le Maire l'avait précisé, à BFMTV.

Découvrir plus d'articles sur :