Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Emmanuel Macron regrette des 'positions très radicales' suite à la plainte de Greta Thunberg

Emmanuel Macron regrette des 'positions très radicales' suite à la plainte de Greta Thunberg
© REUTERS/Lucas Jackson

C'est un discours qui restera dans les mémoires... La militante écologiste Greta Thunberg s'est exprimé lundi devant les chefs d'Etat et de gouvernement réunis à New York pour le sommet de l'ONU sur le climat. "Je ne devrais pas être là, je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'océan", a-t-elle déclaré, visiblement émue et furieuse à la fois. "Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses !".

En marge de l'événement, Greta Thunberg ainsi que quinze autres jeunes ont intenté une action en justice contre cinq pays, estimant que leur inaction face au réchauffement climatique était une atteinte à la convention de l'ONU sur les droits de l'enfant. Les cinq pays visés sont la France, l'Allemagne, l'Argentine, le Brésil et la Turquie. Les enfants peuvent porter plainte devant le comité des droits de l'enfant de l'ONU depuis 2014, rappelle franceinfo. Le comité doit aller enquêter avant d'émettre des recommandations aux États visés par la plainte. Les États-Unis, la Chine et l'Inde, les plus gros pollueurs du monde, n'ont pas ratifié le protocole permettant cette action en justice.

Invité à réagir à la plainte de Greta Thunberg, Emmanuel Macron a estimé au micro d'Europe 1 qu'il s'agissait de "positions très radicales", qui pourraient être "de nature à antagoniser nos sociétés". "Toutes les mobilisations de notre jeunesse ou des moins jeunes sont utiles. Mais il faut qu’elles se concentrent maintenant sur ceux qui sont le plus loin, ceux qui essaient de bloquer", a-t-il affirmé. Le chef de l'État assure ainsi ne pas avoir "le sentiment que le gouvernement français ou le gouvernement allemand, aujourd'hui, sont en train de bloquer". Emmanuel Macron souhaite que les jeunes "nous aident à faire pression sur ceux qui bloquent" et "participent à des actions très concrètes".

Donald Trump, de son côté, a préféré ironiser... Sur Twitter, il a partagé une vidéo du discours de Greta Thunberg avec un message étonnant : "Elle semble être une jeune fille très heureuse qui s'attend à un avenir brillant et merveilleux. Ça fait plaisir à voir !".

Découvrir plus d'articles sur :