Le philosophe Edgar Morin s'en prend à la course à la rentabilité. Et à l'un de ses partisans à ses yeux : Emmanuel Macron.

Interrogé par La Tribune, l'auteur de "Ma Gauche" regrette ainsi que "désormais tout ce qui est économie est circonscrit au calcul et au chiffre".

Pour Edgar Morin, l'un des partisans de cette vision du monde n'est autre qu'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Economie et candidat à l'élection présidentielle, qui défendrait ainsi une opinion favorisant "la tyrannie du profit".

"Tous les maux de la société semblent avoir pour origine l'économique, comme c'est la conviction de l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron. Cette vision unilatérale et réductrice favorise la tyrannie du profit, de la spéculation internationale, de la concurrence sauvage."

L'auteur de "La Méthode" estime que certaines organisations du travail sont devenues "déshumanisantes" et "contre-efficaces". Pour le philosophe, cette situation est la conséquence "d'une barbarie", celle de la prédominance du chiffre.

"Des organisations du travail (...) contre-efficaces à l'heure où la rentabilité des entreprises est davantage conditionnée à la qualité de l'immatériel (coopération, prise d'initiatives, sens de la responsabilité, créativité, hybridation des services et des métiers, intégration, management, etc.) qu'à la quantité du matériel (ratios financiers, fonds propres, cours de Bourse, etc.)."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente les 2 Français qui font partie des 40 jeunes personnalités les plus influentes du monde économique

VIDEO: Ce nouvel entraînement sportif sur l'eau se pratique sur un matelas flottant — voici une séance d'Aquaphysical