Justin Sullivan/Getty Images

  • Les employés de Facebook utilisent des téléphones prépayés pour pouvoir "discuter" de la société avec leurs collègues, selon le site BuzzFeed News.
  • L'article de BuzzFeed décrit une atmosphère de méfiance et de tension au sein de Facebook, qui a dû faire face à de nombreux scandales au cours des deux dernières années.
  • Ce mercredi, le Parlement britannique a publié une série de documents internes de Facebook, détaillant les réflexions de la société sur les partenariats et la concurrence.

Alors que l'année 2018 a été désastreuse pour Facebook, marquée par des fuites d'informations et des révélations préjudiciables, des employés de la société ont commencé à acheter des téléphones prépayés "pour discuter entre eux", a déclaré un ancien employé à BuzzFeed News.

BuzzFeed News fait état d'une agitation croissante au sein de Facebook, qui pousse les employés à "réfléchir sur leur avenir" au sein l'entreprise. Des employés ont déclaré à BuzzFeed que cette année marquée par le scandale, avait entraîné une atmosphère hostile au sein de l'entreprise qui divise les employés: d'un côté, les fidèles à l'équipe dirigeante traditionnelle de Facebook et de l'autre, un autre groupe qui se prépare à "un plus grand effondrement de l'entreprise".

Ce même employé de Facebook a confié à BuzzFeed qu'il y avait "une paranoïa croissante", caractérisée par l'achat de téléphones prépayés par les employés.

Facebook n'a pas immédiatement répondu à la demande d'interview de Business Insider. Un porte-parole de Facebook, a déclaré à BuzzFeed News qu'il s'agissait d'une "période difficile" et qu'ils étaient "plus déterminés que jamais à continuer à progresser sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés".

Vous pouvez lire l'article complet de BuzzFeed News ici.

Les scandales qui touchent Facebook se succèdent: les données des utilisateurs ont été détournées pour des publicités politiques, ce qui a conduit au scandale de Cambridge Analytica. Les données des utilisateurs ont été volées par des pirates informatiques. Certains utilisateurs ont supprimé leurs comptes. L'équipe dirigeante était liée dans les efforts visant à relier la rhétorique anti-Facebook à George Soros, jouant ainsi dans les théories du complot antisémite. Les gens demandent à Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg de démissionner de leurs postes de directeurs.

L'article de BuzzFeed a été publié le même jour que d'autres révélations majeures sur la société — le Parlement britannique a dévoilé une série de documents secrets détaillant les relations du réseau social avec des sociétés tierces et leur accès aux données.

Version originale: Paige Leskin/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un jour dans la vie d'un stagiaire à Facebook, allant du logement gratuit aux cours intensifs de code et des salaires conséquents

VIDEO: Le DG de Microsoft explique pourquoi les gouvernements ne doivent pas utiliser les failles logicielles comme armes