Les 25 entreprises qui savent le mieux attirer et garder les talents en France

REUTERS/Thomas White

Les sociétés de conseils attirent de nombreux salariés français. 

C'est ce qui ressort de l'édition 2018 des 25 employeurs les plus attractifs en France d'après LinkedIn. 

Par "attractifs", le plus grand réseau social professionnel entend les sociétés "qui attirent et fidélisent leurs talents à l'échelle mondiale." La fidélisation constitue de plus en plus un facteur différenciateur pour les entreprises, alors que le taux de turnover en France est de 21%, selon LinkedIn, soit un taux supérieur à la moyenne européenne de 15%. 

Pour la 3e édition de ce palmarès, on constate l'arrivée de trois sociétés de conseils, mais aussi de l'un des GAFA, à la 24ème place. 

Comme depuis la création de ce classement, le secteur du luxe continue d'attirer de nombreux employés en France. En effet, on retrouve cinq entreprises du secteur parmi dans le top 10 du classement 2018. 

Pour réaliser ce classement, LinkedIn— qui revendique plus de 546 millions de membres à travers le monde dont 15 millions en France — a pris en compte les milliards d'actions effectuées par les membres inscrits sur son réseau social: la portée, l'engagement, l'intérêt pour les offres d'emplois, la fidélisation... 

Le classement exclut les résultats et données de LinkedIn et de Microsoft — le premier ayant été racheté par le géant tech en juin 2016.

Voici les 25 entreprises les plus attractives pour les salariés en France, selon le classement LinkedIn de 2018, et leur évolution sur un an.

25. AccorHotels, nouvel entrant

Avec Gekko, AccorHotels se renforce encore dans le service numérique destiné aux entreprises.

24. Amazon, nouvel entrant 

Jeff Bezos lors de la soirée Vanity Fair à l'occasion des Oscars, le 4 mars 2018. REUTERS/Danny Moloshok

23. Thales, -13 

22. Vente-privée, -7 

Capture d'écran de Leighton Meester dans "Gossip Girl". The CW.

21. Accenture, nouvel entrant

20. Saint Gobain, nouvel entrant 

REUTERS/Gonzalo Fuentes

19. Groupe BPCE, -2 

18. Alten, -11

17. Capgemini, nouvel entrant

16. Orange, nouvel entrant

15. Société Générale, +6 

Soc gen

REUTERS/Gonzalo Fuentes

14. Engie, +2 

REUTERS/Stephane Mahe

13. Crédit Agricole, -5 

12. Altran, nouvel entrant

10. Total, -1 

9. Danone, +15 

8. Kering, nouvel entrant

François Pinault (à dr.) avec son fils François-Henri, PDG de Kering. Wikimedia Commons

7. BNP Paribas, -1 

6. Hermès, -1 

REUTERS/Regis Duvignau

5. Bouygues, -1 

REUTERS/Gonzalo Fuentes

4. Richemont, -1

Cartier

Cartier à Hong Kong. Wikimedia Commons/WiNG

3. Chanel, -1

REUTERS/Thomas White

1. LVMH, stable 

Le magasin Louis Vuitton des Champs Elysées à Paris. Flickr/zoetnet/CC

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les startuppeuses françaises doivent lever de l'argent plus souvent pour briser le plafond de verre, montre une étude de KPMG et StartHer

VIDEO: Voici comment Usain Bolt gagne et dépense ses millions de dollars