Emmanuel Macron fait son discours de victoire depuis l'esplanade du Louvre à Paris, le dimanche 7 mai. REUTERS/Christian Hartmann

Emmanuel Macron a été élu huitième président de la cinquième République ce dimanche 7 mai 2017. 

Le candidat d'En Marche! a obtenu 66,1% des suffrages exprimés, selon le ministère de l'Intérieur. La candidate du Front national, Marine Le Pen, a quant à elle récolté 33,9% des voix.

Les derniers sondages le donnaient gagnant par 60 à 62% des voix contre 40 à 38% pour Marine Le Pen.

Pour la première fois depuis 1958, aucun des deux grands partis de la gauche et de la droite (Parti Socialiste et Les Républicains) n'était présent au second tour de l'élection présidentielle.

Voici comment s'est déroulé cette soirée électorale, minute par minute.

22h40 — "Je vous servirai."

Le président-élu Emmanuel Macron s'exprime au Louvre à Paris, le 7 mai 2017. REUTERS/Benoit Tessier

Emmanuel Macron s'adresse à la foule. Voici les principaux extraits de son discours: 

"Ce soir, la France l'a emporté. Ce que nous avons fait, depuis tant et tant de mois, n'a ni précédent ni équivalent. Tout le monde nous disait que c'était impossible. Mais ils ne connaissaient pas la France. Merci de votre conscience, merci du temps que vous avez donné. Merci de votre engagement à toutes et tous. Cette confiance, elle m'oblige. (...)

Je veux aussi ce soir avoir un mot pour ceux qui ont voté pour moi sans avoir nos idées. Vous vous êtes engagés et je sais qu'il ne s'agit pas d'un blanc-seing. Je veux avoir un mot pour les Français qui ont voté simplement pour défendre la République face à l'extrémisme. Et je veux enfin avoir un mot pour ceux qui ont voté aujourd'hui pour Madame Le Pen. Ne les sifflez pas. Ils ont exprimé une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte et je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu'ils n'aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes. Ce soir, il n'y a que les Français réunis. Le lieu dans lequel nous nous retrouvons nous dit cela: c'est le lieu de tous les Français, de toutes les Françaises, de la France que le monde regarde. Le monde et l'Europe attend que nous défendions partout l'esprit des Lumières. Ce soir nous avons gagné un droit qui nous oblige. Vous avez choisi l'audace. Notre tâche est immense. (...)

Ce ne sera pas tous les jours facile. Je le sais. La tâche sera dure. Je vous dirai à chaque fois la vérité. Je combattrai pour vous. Je respecterai chacune et chacun. Dans ce qu'il pense et dans ce qu'il défend. Je rassemblerai et je réconcilierai car je veux l'unité de notre peuple et de notre pays. Je vous servirai, avec humilité, avec force, je vous servirai au nom de notre devise: liberté, égalité, fraternité. Je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m'avez donné. Je vous servirai avec amour.

Vive la République et vive la France."

22h35 — L'entrée en scène d'Emmanuel Macron rappelle celle de François Mitterrand.

Les observateurs y ont immédiatement vu un parallèle avec l'investiture de François Mitterrand au Panthéon le 21 mai 1981.


 

22h34 — Emmanuel Macron arrive sur l'esplanade du Louvre où attendent ses partisans.

Emmanuel Macron arrive au Louvre pour prononcer son discours de la victoire, le 7 mai 2017. REUTERS/Christophe Ena

Alors retentit l'Hymne à la Joie de Beethoven — l'hymne européen — Emmanuel Macron arrive à l'esplanade du Louvre où attendent ses partisans. "L'Europe méritait bien un peu de reconnaissance ce soir", commente Benjamin Griveaux sur TF1. 

22h10 — Angela Merkel s'est entretenue au téléphone avec Emmanuel Macron

Dans un message sur Twitter, le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel dit qu'elle s'est entretenue au téléphone avec Emmanuel Macron. Elle l'a "chaleureusement félicité pour sa victoire". Saluant son engagement pour une Union européenne ouverte sur le monde, elle estime que "la décision des électeurs français est ainsi un signal fort en faveur de l'Europe". Elle se "réjouit" de travailler sur "l'amitié franco-allemande" avec le nouveau président.

21h40 — Des manifestants descendent vers place de la République à Paris 

Des manifestants descendent en courant vers la place de la République à Paris, en même temps que plusieurs cars de CRS, a constaté la rédaction de Business Insider France. Mais l'élan a semble-t-il été rapidement dispersé

Des CRS font face à des manifestants après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron à Paris, France, le 7 mai 2017. REUTERS/Stephane Mahe

21h25 — Donald Trump écrit avoir "hâte" de travailler avec Emmanuel Macron

Le président des Etats-Unis s'est fendu d'un message sur son compte Twitter personnel pour féliciter Emmanuel Macron pour "sa grande victoire aujourd'hui". "J'ai hâte de travailler avec lui", a-t-il écrit.

21h15 — Jean-Luc Mélenchon garde les législatives en vue

Le leader de la France Insoumise a pris la parole en direct sur sa chaîne YouTube pour appeler ses sept millions d'électeurs à se mobiliser pour les élections législatives dans deux semaines. 

"Fédérez-vous si vous vous reconnaissez dans l’humanisme écologique et social dont je m’efforce d’être le porte-parole", a-t-il déclaré. "Une nouvelle majorité parlementaire est possible autour de nous. A notre appel notre résistance peut gagner la bataille (...) le 18 juin, deuxième tour des législatives.”

21h05 —  Emmanuel Macron: "Je défendrai l'Europe."

Emmanuel Macron prononce un discours après sa victoire au second tour de l'élection présidentielle 2017. France 2

Le candidat d'En Marche!, élu président de la République ce dimanche 7 mai, a prononcé son premier discours après sa victoire. "Rien n'était écrit. Je vous remercie du fond du coeur", a-t-il déclaré.

"Je défendrai l'Europe. C'est notre civilisation qui est en jeu, notre manière d’être libre", a-t-il ajouté. "J'oeuvrerai à retisser les liens entre l’Europe et les citoyens. J’adresse aux nations du monde, le salut de la France fraternelle."

Il a adressé un "salut républicain" à Marine Le Pen, justifiant:

"Je sais les divisions de notre nation qui ont conduit certains à un vote extrême. Je sais les colères, les doutes, l’anxiété que certains ont exprimé. Il est de ma responsabilité de vous entendre en luttant contre tous les formes d'inégalités, en assurant votre sécurité, en garantissant l’unité de la nation".

20h50 — Les leaders étrangers félicitent Emmanuel Macron

Renzi

Matteo Renzi. REUTERS/Remo Casilli

Les dirigeants du Royaume-Uni, d'Allemagne et de l'Italie ont envoyé des messages de félicitations après la victoire d'Emmanuel Macron.

20h47 — Jean-Marie Le Pen trouve que la défaite de sa fille est une "déception"

Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen, REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le président d'honneur du Front national (FN) estime que sa "position sur l'Europe est responsable de sa défaite", rapporte Reuters.

20h45 — En 2016, personne ne croyait à la victoire du candidat d'En Marche!

Brut a réalisé un montage de tous les hommes politiques qui n'imaginaient pas, il y a moins d'un an, qu'Emmanuel Macron devienne Président de la République.

20h36 — 12 millions d'abstentionnistes, 4,2 millions de votes blancs

Début du dépouillement des bulletins du premier tour de la présidentielle à Tulle, le 23 avril 2017. REUTERS/Regis Duvignau

D'après les estimations Ipsos/Sopra Steria reprises par France Info, il y aurait 4,2 millions de votes blancs, soit 8,8% des votes inscrits (et non des suffrages exprimés).

20h35 — Jean-Claude Juncker est "heureux que les Français aient choisi un avenir européen"

Juncker

Jean-Paul Juncker, président de la commission européenne. REUTERS/Olivier Hoslet

Le président de la Commission européenne a tweeté :

20h30 — L'Allemagne et le Royaume-Uni envoient leurs messages de félicitations

Theresa May

Theresa May. REUTERS/Neil Hall

La Première Ministre britannique Theresa May “félicite chaleureusement” Emmanuel Macron et “attend avec impatience de travailler avec lui”, rapporte Reuters.

Le porte-parole d'Angela Merkel a aussi congratulé le nouveau président de la République

20h25 — Raquel Garrido, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon "On a un président peu représentatif"

"Une majorité des Français sont venus voter pour battre Marine Le Pen. C'est bien, c'est une bonne chose, mais il faut se poser la question de la représentativité. On a un président qui est peu représentatif", a déclaré la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon sur TF1.

20h22 — François Hollande a "félicité chaleureusement" Emmanuel Macron

François Hollande et Emmanuel Macron en 2013. REUTERS/Philippe Wojazer/File Photo

L'AFP a reporté que François Hollande avait félicité le nouveau président de la République, Emmanuel Macron.

20h15 — Marine Le Pen a appelé Emmanuel Macron pour "le féliciter"

Marine Le Pen concède sa défaite au 2e tour de l'élection présidentielle de 2017. France 2

"Par ce résultat historique et massif, les Français ont fait de l'alliance des patriotes la première force d'opposition", a déclaré Marine Le Pen. La candidate du Front National a obtenu 34,5% des voix, d'après de premières estimations. 

20h12 — François Bayrou et Ségolène Royal félicitent la victoire d'Emmanuel Macron

Ségolène Royal et François Bayrou sur le plateau de France 2, après l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai 2017. France 2

Sur France 2, François Bayrou (Modem), qui avait soutenu Emmanuel Macron, a exprimé son soulagement :

“Je trouve ce résultat magnifique et incroyablement significatif. Il est pour moi très émouvant, c’est un combat qui revient de loin. Qui a pris des années. Ce soir le score d’Emmanuel Macron me rappelle les deux Français sur trois que Valery Giscard d'Estaing voulait rassembler. Ce soir ils le sont. C’est un message au monde.”

Ségolène Royal (PS) a quant à elle salué "trois événements historiques" : 

"Le premier c’est un changement de génération. C’est la victoire de l’audace, de l’imagination et de l’espérance. Le second, c’est qu’Emmanuel Macron a réussi à casser les traditionnelles fractions droite-gauche et une certaine violence dans la politique. Maintenant le temps est venue de travailler ensemble. Le troisième événement politique, c’est qu’il va falloir construire une majorité parlementaire."

20h10 — Florian Philippot affirme que le Front National est la "première force d'opposition" 

Florian Philippot (FN). REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron, le numéro 2 du Front National, Florian Philippot, a déclaré sur TF1 :

 "Nous apparaissons comme la première force d'opposition à Macron et au gouvernement qui va se mettre en place. Je pense que ça va être très dur pour les Français car c'est le choix de la continuité qui a été fait."

Il confirme également que le Front National va changer de nom après ces élections.

20h - Emmanuel Macron est élu président de la République

Emmanuel Macron à Saint-Herblain le 19 avril 2017. REUTERS/Stephane Mahe

Emmanuel Macron a été élu président de la République avec 65,5% des voix selon les premiers résultats non définitifs du second tour donnés par TF1. BFMTV annonce 65,9%.

19h45 — Abstention record au second tour 

Présidentielle

Un électeur dans un bureau de vote à Paris, le 7 mai 2017. REUTERS/Eric Gaillard

L'abstention devrait s'élever à 25,3%, soit le taux le plus haut depuis 1969, souligne FranceInfo.

A titre de comparaison, l'abstention était de 19,65% en 2012 lorsque François Hollande l'a emporté contre Nicolas Sarkozy.

19h30 — Plusieurs médias nationaux et étrangers boycottent la soirée du FN par solidarité avec des médias interdits de couverture

Le Front national a refusé d'accréditer des journalistes d'une dizaine de médias comme Médiapart, Rue89, Politico ou BuzzFeed France.

Par solidarité — et après que Libération a lancé le mouvement — , plusieurs autres médias comme l'Obs, les Inrocks, Bloomberg, la RTBF, l'Humanité et Le Monde ont décidé de ne pas couvrir la soirée. 

19h — Les premiers bureaux de vote ont fermé

REUTERS/Regis Duvignau

Les années précédentes, les bureaux de vote fermaient traditionnellement à 18h dans la majorité des communes, et 20h dans les grandes villes.

Depuis la loi du 26 avril 2016, les premiers bureaux de vote ont fermé à 19h, mais certaines grandes villes ont étendu cet horaire à 20h. C'est le cas de Paris, la région Ile-de-France, ainsi que Marseille, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nice, Montpellier, Grenoble, Nantes, Lille ou encore Strasbourg, souligne RTL.

17h — Le taux de participation est faible (65,30%)

présidentielle

Un électeur dans un bureau de vote à Paris, le 7 mai 2017. REUTERS/Eric Gaillard

Le taux de participation à 17h s'élève à 65,30%. C'est bien plus bas que le taux de participation à la même heure au premier tour, qui était de de 69,42%.

C'est aussi en-dessous du score de participation en 2012, où on atteignait 71,96% à 17h pour le second tour.

16h — Plusieurs médias ont été interdits de couvrir la soirée du FN

Médiapart, Rue89, Quotidien, Explicite, Politico, Les Jours, Streetpress font partie des médias qui n'ont pas été accrédités par le Front national pour couvrir la soirée électorale au Chalet du lac à Vincennes. 

L'équipe de campagne a justifié cette décision par un nombre de places limité, tandis que certains journalistes soulignent que le Chatelet du lac peut accueillir 1000 personnes. 

Par solidarité, Libération a annoncé boycotter la soirée. 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le document à l’origine de la rumeur sur le compte offshore d’Emmanuel Macron est un montage — malgré les insistances de 4chan

VIDEO: Comment Instagram a permis à la coach sportive Kayla Itsines de bâtir sa communauté de 7 millions de fans