Face à face entre CRS et manifestant sous l'Arc de Triomphe à Paris, 1er décembre 2018. REUTERS/Stephane Mahe

Une partie de Paris a été vandalisée par des casseurs et émeutiers à l'occasion de la troisième journée de manifestation nationale des "Gilets jaunes", qui s'opposent à la hausse des prix des carburants et leur taxation, et par extension à l'érosion du pouvoir d'achat.

Le ministère de l'Intérieur avait fermé à la circulation l'avenue des Champs-Elysées. L'accès aux piétons n'était autorisé qu'après un contrôle d'identité et une fouille des sacs, dans le but d'éviter la répétition des violences de samedi dernier.

Mais ces mesures n'ont pas empêché des manifestants de mettre le feu à des voitures, monter des barricades avec du mobilier urbain et d'affronter violemment les forces de l'ordre, notamment sur la place de l'Etoile, au pied de l'Arc de Triomphe.

Le monument a été tagué du slogan "Les Gilets jaunes triompheront" et l'espace musée pillé. 

Un fusil d'assaut aurait été volé par un manifestant dans une voiture de police, selon des sources syndicales policières citées par Reuters.

Les grands magasins des Galeries Lafayette et du Printemps ont été évacués sur le boulevard Haussmann.

Un véhicule incendié à proximité du Musée du Jeu de Paume, au pied des Champs Elysées, a laissé croire certains qu'il était en flammes. Ses vitres ont toutefois été fracassées, rapporte un journaliste du Monde.

En début de soirée, le bilan de la préfecture faisait état de 205 personnes interpellées, 92 personnes blessées dont 14 parmi les policiers à Paris.

Il y avait 5500 manifestants sur Paris sur les 75.000 Gilets jaunes qui ont participé à des manifestations et des blocages dans toute la France. 

Voici à quoi ressemblait Paris après une journée violences en marge de la manifestation nationale des Gilets jaunes:

Des voitures ont été incendiées avenue Kléber, dans le 16e arrondissement, non loin de la place de l'Etoile.

REUTERS/Charles Platiau

Certaines avaient été arrangées en barrage sur l'avenue Kléber qui a ainsi été coupée.

REUTERS/Charles Platiau

Des résidents d'immeubles au pied desquels des véhicules étaient en flammes ont été évacués.

REUTERS/Lucien Libert

Des émeutiers ont arraché une grille du Jardin des Tuileries qui a blessé des participants en tombant.

REUTERS/Charles Platiau

Des commerces ont été pris pour cibles. 

REUTERS/Charles Platiau

Les casseurs se sont aussi attaqués à des banques.

REUTERS/Charles Platiau

Le tag 'Les gilets jaunes triompheront' a été inscrit sur un des piliers de l'Arc de Triomphe, place de l'Etoile. 

REUTERS/Stephane Mahe

Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont débordé sur les environs de Champs Elysées et de la place de l'Etoile.

REUTERS/Stephane Mahe

Les Grands magasins du Printemps et des Galeries Lafayette ont été évacués.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Emmanuel Macron vient de donner sa réponse aux Gilets jaunes excédés par la hausse des prix du carburant — voici ce qu'il a dit

VIDEO: Voici comment les chiens affectent notre cerveau et notre corps