Capture d'écran des logements loués sur Airbnb à Paris, en février 2017. AirDNA.

Quand ils viennent en France, de plus en plus de touristes préfèrent se loger en passant par des sites comme Airbnb.

Selon une estimation publiée ce mercredi 22 février 2017 par l'Insee, la fréquentation des logements touristiques proposés par des particuliers sur ce type de plateformes a représenté 25,5 millions de nuits facturées l'an passé en France, soit 30% de plus qu'en 2015.

Dans la capitale, il existe actuellement 46.247 offres de logement sur la plateforme Airbnb, d'après le site AirDNA, sur les 1,3 million de logements que compte Paris, selon l'Insee.

Ce matin, sur Franceinfo, Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris, a déclaré que de plus en plus de logements à Paris sont "transformés en meublés touristiques illégaux".

Il estime qu'entre 20.000 et 30.000 logements parisiens ont été ainsi "perdus", alors qu'environ 200.000 personnes cherchent un logement dans Paris, avait affirmé au journal 20Minutes Jacques Baudrier, conseiller délégué auprès de l'adjoint au Maire de Paris chargé de l'urbanisme.

Sur Franceinfo, Ian Brossat a pointé du doigt les responsables de cette perte de logements disponibles pour les Parisiens: "ceux qui achètent des immeubles entiers et qui les transforment en hôtel clandestin avec des locations qui sont frénétiques".

Une équipe de 25 agents de la ville de Paris est chargée de mener des opérations coup de poing dans la capitale pour épingler ces locations illégales et un décret concernant le numéro d'enregistrement devrait intervenir prochainement, a-t-il détaillé.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : A Paris, 364 personnes mettent en location 5 logements ou plus sur Airbnb

VIDEO: 3 façons surprenantes qui montrent que les humains continuent d'évoluer