Voici les 7 entreprises du CAC 40 qui ont versé le moins d'argent à leurs actionnaires en 2018

Thierry Breton, PDG d'Atos. YouTube/Atos Group

Les entreprises de l'indice CAC 40, qui réunit les 40 sociétés les plus performantes dans l'Hexagone, ont redistribué 57,4 milliards d'euros à leurs actionnaires en 2018.

Un niveau comparable à 2007, qui montre le chemin parcouru par les grands groupes cotés à la Bourse de Paris depuis la crise financière de 2009.

Ce montant, établi par les professeurs d'HEC Pascal Quiry et Yann Le Fur dans le cadre leur Lettre Vernimmen, publiée mercredi 9 janvier, comprend 46,5 milliards d'euros versés sous la forme de dividendes et 10,9 milliards d'euros de rachats d'actions. 

Si le taux de distribution des bénéficies des entreprises sous la forme de dividendes s'élève à 46% en 2018, il est toutefois en repli par rapport à l'année précédente. Les montants versés aux actionnaires ont certes augmenté de 4,96%, mais les bénéfices nets des entreprises du CAC 40 ont bondi de 18% dans le même temps.

En intégrant les dividendes extraordinaires et les rachats d'actions, le taux de distribution a atteint 59% au total l'an passé.

L'intégralité des entreprises du CAC 40 ont accordé un dividende à leurs actionnaires et seules quatre n'ont pas réalisé de rachats d'actions. Les montants versés varient fortement d'une société à l'autre. Les entreprises liées au secteur de la tech, qui ne font pas partie des poids lourds de l'indice, figurent notamment dans le bas du classement réalisé par la Lettre Vernimmen.

A l'inverse, le pétrolier Total s'affiche en tête, avec près de 10,13 milliards d'euros accordés aux détenteurs de ses actions, soit l'équivalent de 7,8% de la capitalisation boursière du groupe.

Voici les sept sociétés du CAC 40 qui ont versé le moins d'argent à leurs actionnaires en 2018, et l'importance des sommes distribuées par chacune d'elles par rapport à leur capitalisation boursière :  

7. Legrand — 375 M€ (2,3% de la capitalisation boursière moyenne)

Siège du fabricant d'installations électriques à Limoges. Wikimedia Commons/Babsy

6. Dassault Systèmes — 346 M€ (1,2%)

5. Essilor — 333 M€ (1,4%)

Hubert Sagnières, le PDG du fabricant de verres correcteurs. Essilor

4. Carrefour — 310 M€ (2,6%)

3. ArcelorMittal — 270 M€ (1%)

Un ouvrier dans une usine d'acier qui travaille en collaboration avec AcelorMittal, à Middleburg, en Afrique du Sud, le 6 juin 2017. REUTERS/Siphiwe Sibeko

2. Atos — 230 M€ (2,3%)

Thierry Breton, PDG d'Atos. YouTube/Atos Group

1. STMicroelectronics — 189 M€ (1,3%)


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les entreprises ont versé des sommes record à leurs actionnaires au T3 — et l'Europe y a peu contribué

VIDEO: On a visité une fabrique traditionnelle d'huile d'olive en Italie, où une roue géante en granite écrase 5000 kilos d'olives par jour